JE RECHERCHE
Guide de survie pour les festivaliers hivernaux

Guide de survie pour les festivaliers hivernaux

La saison des festivals ne fait jamais de pause, et pour suivre la cadence malgré l'hiver, il va falloir suivre nos conseils à la lettre !

Si en été le festivalier ne risque pas grand-chose, à part peut-être finir grillé par le soleil ou trempé par une averse passagère, en hiver, la peur de la congélation plane sur les Rennais et Parisiens qui assisteront aux Bars en Trans et Trans Musicales (du 4 au 8 décembre) et au Winter Camp Festival (du 10 au 14 décembre), sans parler de l'Igloofest à Montréal et autres joyeusetés hivernales du même genre. Comment faire pour garder la classe par -8 degrés et éviter de choper la grippe ? On vous dit tout.

 

Quelques jours avant le festival

Pendant les quelques jours qui précédent le festival, mangez des fruits et ne lésinez pas sur les pommes et les bananes. Les bananes sont bourrées de vitamines et aideront votre corps à se protéger contre les basses températures. Quant aux pommes, ce sont les fruits anti-fatigue les plus puissants et, vous le savez, plus on est fatigués, plus on ressent le froid et plus on est vulnérables !

 

Pendant le festival

Pour survivre au froid, il faut une tenue chaude, c’est primordial. Mais quand on se rend à un festival, il faut également garder une certaine "classe" pour les rencontres fortuites à l’espace VIP, les selfies Instagram imposées par la BFF et les streetstyle en pagaille, entre autres. Du coup, le combo doudoune, moonboots, moufle et chapka est évidemment proscrit. Il est important de le répéter, messieurs, nous ne sommes pas au sports d’hiver. Ce n’est pas non plus une raison pour sortir les Converse et le gros sweat à capuche qui vous donneront certes l’air cool mais qui, par des températures négatives, sont complètement inappropriés. Le nez rouge qui coule et les lèvres violettes, c’est tout sauf séduisant...

Heureusement, il existe un juste milieu.

En haut, l’équation de votre tenue vestimentaire idéale pour un festival en hiver c'est trois couches :

- Couche 1 : Un tee-shirt près du corps qui permettra d'absorber la transpiration et de l'évacuer. Si vous optez pour une chemise, il y a des chances pour qu’elle soit rapidement humide et dans ce cas là, vous prendrez vite un coup de froid. Le mieux, c’est encore d’opter pour le Damart moderne : un sous-pull de la gamme HEATTECH d’Uniqlo. L’essayer, c’est l’adopter.

- Couche 2 : Un pull. Chaud, le pull, évidemment. On opte donc pour de la laine, du cachemire ou des fibres polaires, qui garantissent l’isolation thermique. Un bon pull 100% laine BWGH semble tout indiqué.

- Couche 3 : Là, plusieurs options s’offrent à vous. Si vous êtes un inconditionnel du manteau, alors on vous conseille de d’abord mettre une petite doudoune sur votre pull et sous votre manteau. On les appelle les doudounes ultra light. Très fines et très légères, elles sont pourtant très chaudes et se glissent partout. Ou comment garder le chic de votre manteau, tout en ayant aussi chaud qu’avec une doudoune. Malin !

Vous pouvez également opter pour une parka (elle a l’avantage d’être imperméable s’il pleut ou s’il neige) ou une doudoune pliable (comme celle que propose Urban Outfitters), qui se glisse facilement dans un sac à dos, parfait quand vous assistez à des concerts dans des salles où la différence de température avec l'extérieur est importante et que vous avez besoin d’enlever une épaisseur.

En bas, l’important, ce n’est pas tant le pantalon mais les chaussures ! Le froid s’attrape par les pieds. Il vous faut donc de bonnes chaussures (imperméables et/ou fourrées) et des chaussettes chaudes.

Enfin, n’oubliez pas de protéger vos extrémités

Si vous ne vous couvrez pas la tête, vous pouvez perdre de 30 à 50% de chaleur corporelle ! Il vous faut donc un bonnet (en laine, c’est mieux), des gants (en cuir ou en laine), une écharpe toute douce, et du baume à lèvres, sinon, c’est des gerçures assurées ! Pas sexy.

Sur ces accessoires, possible de jouer la carte de l’humour ou de l’originalité comme avec cette écharpe I probably hate you ou ce bonnet weirdo de la marque Lazy Oaf. Et pour les twittos, misez sur des gants tactiles avec lesquels vous pourrez continuer à utiliser votre iPhone !

Image de prévisualisation YouTube  

 

Trucs et astuces de festivaliers

- Utilisez une chaufferette quand vous sentez qu’une partie de votre corps est frigorifiée. Il existe des chaufferettes adhésives, qui diffusent de la chaleur pendant un minimum de 10 heures et que vous pouvez coller sur n’importe quelle partie de votre corps, ainsi que des chaufferettes de poche, qui vous permettront de vous réchauffer les mains après un passage prolongé entre deux halls des Trans Musicales par exemple.

- Ne vous goinfrez pas. Quand on a froid, on a tendance à se gaver d’aliments gras parce qu’on pense que cela va nous réchauffer… C’est faux. Ça ne fera que vous faire grossir. Préférez les protéines, les sucres lents et consommez de la viande, du poisson, des pâtes, du pain et des féculents. Bon, évidemment, il y a une distorsion pour la galette-saucisse.

- Hydratez-vous. Enfin, une chose importante : le froid déshydrate, et le chauffage des salles de concert aussi. Il est donc important de boire beaucoup d’eau, voire des boissons chaudes. Pas facile à trouver en festival, mais on compte sur votre bonne volonté !

 

Après le festival :

Si vous avez survécu au froid sans trop de mal, il y a de fortes chances que vous ayez quand même envie d’une bonne douche chaude en rentrant chez vous. ERREUR !

Mieux vaut prendre un bain qu’une douche. De 20 minutes, si possible. Le bain provoque en effet une élévation de la température corporelle et 20 minutes sont nécessaires pour provoquer le passage de globules blancs dans le sang et ainsi permettre à votre organisme de mieux se défendre contre les microbes. Vous attaquerez donc une deuxième journée de festival en pleine forme ou votre semaine de boulot sans risquer l’angine ou le gros rhume !

Pour un bain tonifiant –si vraiment vous êtes frigorifié malgré tous nos conseils- ajoutez du gros sel, qui a des propriétés anti-inflammatoires, et une décoction à base de menthe. Et oui, car le menthol stimule la sensation de chaud…

Si avec ça, vous ne survivez pas pas à un week-end de festivités musicales au beau milieu du mois de décembre, c'est que vous l'avez cherché !

Photo de Une : le festival Igloofest, basé à Montréal (Québec) en plein mois de janvier, est l'un des festivals outdoor les plus froids du Monde... Les festivaliers du cru n'ont d'autre choix que de suivre scrupuleusement tous les conseils ci-dessus !