JE RECHERCHE
Album de la semaine : Blood Orange – Cupid Deluxe

Album de la semaine : Blood Orange – Cupid Deluxe

Devonté Hynes est décidément un homme complet, la preuve en une heure à peine.

Si vous n'êtes pas encore au courant, on va vous mettre au parfum : vous êtes très probablement fan de Devonté "Dev" Hynes sans le savoir. Ce type a bossé avec la moitié de la planète musique, et a écrit des tonnes de chansons, notamment à des blockubsters musicaux comme Florence and the Machine, Solange Knowles ou même les Chemical Brothers ! Sans parler de son passage dans le groupe Test Icicles, puis de son projet Lightspeed Champion, qu'il a mis en hiatus après deux albums. Blood Orange, son nouveau bébé, en est donc à son deuxième disque... On vous précise que ce type n'a pas encore fêté ses 28 ans ?

Bref, Cupid Deluxe, comme on vous l'avait déjà expliqué un peu avant son passage au Pitchfork Music Festival à Paris, a tous les atouts factuels pour faire grimper Hynes sur le piédestal qu'il mérite de squatter. David Longstreth de Dirty Projectors, Caroline Polachek de Chairlift, Clams Casino, Despot, Adam Bainbridge de Kindness ou encore le dubstepper Skepta sont alignés au tracklisting d'un disque qui pose ses valises quelque part entre le hipster'n'B, le funk et l'électro-pop. Sans oublier la dose de saxo qui va bien ("Unce Ace"), les délires vocaux Jacksoniens ("It Is What It Is") et les slows sirupeux avec caisse claire 80's en prime. Oui, des slows, vous avez bien entendu ! Pendant que vous comptez les années qui vous séparent de votre dernière danse langoureuse, on ne saurait que trop vous conseiller de vous remettre à l'exercice à l'occasion de la sortie de ce disque qui, s'il singe un poil trop un paquet d'époques révolues, a le mérite de proposer un songwriting impeccable (c'est le Job de Dev Hynes, rappelez-vous) et des ambiances nuancées, qui ne recherchent pas l'efficacité maximale à chaque instant. Un disque adulte, en quelque sorte.

Image de prévisualisation YouTube