JE RECHERCHE
5 titres qui ont marqué la carrière de Giorgio Moroder

5 titres qui ont marqué la carrière de Giorgio Moroder

Propulsé à nouveau sur les devants de la scène grâce à une collaboration avec les Daft Punk, Giorgio Moroder semble déterminé à effectuer son retour pour de bon dans l'industrie du disque à... 73 ans. Le producteur italien accumule les projets depuis quelques mois : premier DJ set en boîte de nuit, sortie de titres inédits, remixes... Retour sur une carrière phénoménale avec cinq titres (parmi la centaine de tubes) signés Moroder.

 

Donna Summer - "I Feel Love" (1977)

Après avoir été le musicien de Johnny Hallyday (si si) en tournée dans les années 60, Giorgio se lance dans la production musicale. Le public s'apprête alors à découvrir l'homme qui a révolutionné le disco avec ses boucles électroniques et son style novateur. "I Feel Love" est l'un des nombreux titres qu'il a produit pour la chanteuse Donna Summer. Un duo gagnant qui squattera les meilleures places des charts mondiaux à coups de tubes instantanés tels que "Love To Love You Baby", "Hot Stuff" ou le faux slow "Last Dance".

 

"Chase" (1978)

La machine Moroder est lancée. En plus de signer des tubes interplanétaires pour des artistes de première zone comme Donna Summer, David Bowie, Eurythmics... le producteur s'attèle à la production d'une quinzaine de bandes originales de films, notamment celle du film à succès Midnight Express. On se souvient tous du titre "Chase", un classique de la musique contemporaine où Moroder impose son style reconnaissable entre mille.

 

Blondie - "Call Me" (1980)

Pour la petite histoire, "Call Me" était au départ destiné à une autre chanteuse célèbre : Stevie Nicks (du groupe Fleetwood Mac). Cette dernière ayant refusé car elle venait de signer un contrat avec une maison de disques qui l'empêchait de travailler avec Moroder, le producteur s'est alors tourné vers Debbie Harry, leadeuse de Blondie. Et on connaît la suite par cœur : "Call Me" - que l'on retrouve à l'époque sur la BO du film American Gigolo - est le plus gros succès du groupe de rock.

 

Limahl - "Never Ending Story" (1984)

Dans la famille des artistes des années 80 oubliés, on demande... Limahl. Le chanteur anglais a pourtant connu ses heures de gloire grâce à Giorgio Moroder avec son titre "Never Ending Story". Le single est issu de la BO du film L'histoire sans fin. Même si cela est sans doute l'un des titres les moins connus du large répertoire de Moroder, "Never Ending Story" est un joli titre dream pop, un brin kitsch, on vous l'accorde.

 

Daft Punk - "Giorgio by Moroder" (2013)

Nous y voilà, le dernier titre issu de la collaboration Daft Punk/Moroder qui a fait couler beaucoup d'encre cette année. "Giorgio by Moroder" - qui reprend les codes du technicien électronique - est un hommage à l'homme qui a incontestablement influencé les deux robots les plus célèbres de la planète. On peut dire que les Daft Punk se sont faits plaisir sur ce coup-là. Grâce à eux, Giorgio est de retour parmi nous.