JE RECHERCHE
Album de la semaine : of Montreal - Lousy with Sylvianbriar

Album de la semaine : of Montreal - Lousy with Sylvianbriar

Pas de révolution à l'horizon, mais la formule of Montreal gagne en clarté, ce qui fait beaucoup de bien à entendre.

Sérieusement, un douzième album ? Of Montreal, le célèbre groupe de rock indé mené par Kevin barnes, existes certes depuis 1996, mais nous sommes en droit d'halluciner un peu. Et encore, on ne parle pas des EPs, au nombre de neuf, des faces B en tout genre... Bref, cette grande smala d'Atlanta n'est pas loin de frôler la surchauffe, surtout depuis la fin de la dernière décennie. Et nous, de ne pas savoir si on aime ce que l'on goûte, au vu du temps qu'on a pour mâcher... Tout juste se rappelle-t-on de l'excellent False Priest, sorti en 2010, qui avait marqué le "pic" de notoriété du groupe, effacé depuis lors par plusieurs nouvelles sorties. Ce nouveau disque, nommé Lousy with Sylvianbriar, arrive presque 18 mois après son prédécesseur, ça ferait presque long ! Alors, ça donne quoi ?

Pas de surprises, pas de déceptions, of Montréal continue d'être fidèle à son esprit résolument original et déjanté. Et c'est ce qu'on attendait ! La magnifique Obsidian Currents, ondoyante et chaleureuse, dévoile des tonnes de belles harmoniques vocales. Et c'est toujours la force de ce groupe, d'ailleurs : l'enchevêtrement de voix mixtes, dirigées par celle, écorchée comme il faut, de Kavin Barnes, qui fait inévitablement penser à Eels sur certains aspects. Pop, comme sur le rétro-sautillant “Triumph of Disintegration” (qui sent les sixties à plein nez), of Montreal sait l'être le plus régulièrement possible, à dosages pourtant variables : les changements de tempo, d'ambiance, ou encore les twists de composition sont nombreux, rendant cette musique juste assez zinzin pour être un peu moins propre que la moyenne. Le tout, et c'est la grande force de ce nouvel album, en étant plus chaud et plus lisible qu'avant. Alors tant pis si Of Montreal ne réinvente pas la roue. Ce boulot, en théorie, c'est pour les jeunes, et la nouvelle génération ayant un peu de mal à faire autre chose que dans le revival, on est toujours heureux de tomber, de temps en temps, sur un bon nouvel album d'of Montreal.

 

Facebook - target="_blank">SoundCloud