JE RECHERCHE
Dj Mehdi : un prince de la ville s’en va

Dj Mehdi : un prince de la ville s’en va

« Dj Mehdi !!! il n'y a pas de mots pour vous dire la peine que je ressens .... un ami s'en va ....repose en paix fréro » : le tweet de Dj Cut Killer, lundi dernier, annonce en premier la mauvaise nouvelle, malheureusement confirmée par la suite, un peu partout sur le net, puis dans la presse écrite : Mehdi Favéris-Essadi, plus connu sous le nom de Dj Mehdi, est décédé dans la nuit de lundi à mardi dernier, chez lui, suite à une chute de sept mètres depuis le puits de lumière en plexiglas de son loft. La planète hip hop électro française est en deuil. Il avait 34 ans.  

Du hip hop à l’électro  

Dans les années 90, le bonhomme compose pour Ideal J, Mc Solaar, Assassin, Akhenaton, Booba : tout le monde connaît ses instrus, pas forcément son nom. Jusqu’à l’album  « Princes de la ville » du groupe 113 et ses deux victoires de la musique (meilleur album rap, révélation), en 2009. C’est que le bonhomme offre au hip hop une respiration musicale bienvenue : Dj Mehdi a les oreilles grandes ouvertes, et ça s’entend. Pas de surprise donc à le voir mettre un pied, puis deux, dans l’électro : collaboration avec Daft Punk, Cassius, création du Club 75 avec Justice et Pedro Winter, jusqu’à signer sur le label de ce dernier, Ed Banger Records, en 2006. Il y aura sorti ses deux derniers albums, « Lucky Boy » et « Lucky Boy at Night ». Ces derniers temps, il rendait hommage à la house de Chicago, avec son ami DJ Riton, au sein du groupe Carte blanche. Et devait se produire ce samedi, au festival Name, à Lille. Bien que ça ne change pas grand-chose, toutes nos pensées vont à sa famille et à ses proches.  

R.V