JE RECHERCHE
Album de la semaine : London Grammar - If You Wait

Album de la semaine : London Grammar - If You Wait

Il y a un an, personne ne savait qui était London Grammar. Leur ascension dans le monde des connaisseurs, puis auprès du grand public a donc été fulgurante.

Tout est allé très vite pour le groupe londonien, dont les membres jouent ensemble depuis deux ans à peine. Approchés par une major lors d'un de leurs premiers concerts dans le quartier de Camden, ils préfèrent signer chez Ministry of Sound, un label indépendant, et sortent aujourd'hui leur premier album, If You Wait. Encore récemment étudiants à l'université de Nottingham, les trois compères ont pris leur envol avec une rapidité et une facilité déconcertantes. "Si tu attends" nous dit le titre de l'album. Si l'on attend quoi ? London Grammar ne s'est pas attardé et a commencé son album avant même d'avoir l'écho qu'il a aujourd'hui et il a eu bien raison. Leur pop cotonneuse a séduit.

London Grammar a choisi son nom à bon escient : tout est dit. Le groupe synthétise un certain Londres d'aujourd'hui, celui des mélanges entre les genres (r'n'b, pop...), et il maîtrise la "grammaire" de la pop. Celle ci se fait aérienne et cotonneuse ("if You Wait" et son piano, notamment, qui invitent à la mélancolie). La musique de London Grammar est ample, elle remplit l'espace notamment grâce à la voix claire et puissante de la chanteuse. Le groupe possède l'art de l'épure, qui rappelle parfois celle de The XX, les formats pop en plus. Car l'originalité d'If Your Wait ne tient pas tant au songwriting, de facture assez classique, qu'à la capacité de l'emmener sur les terres d'un hip hop mélancolique ("Shyer", "Sights", "Metal & Dust"). London Grammar nous offre même une reprise, quasi larmoyante, du "Nightcall" de Kavinski. Et on touche là à la faiblesse de l'album. En effet, si les instrumentations, travaillés par une production classieuse et carrée, et la voix sont faits pour émouvoir, on tend de temps en temps vers le pathos. On aurait parfois aimé un peu de retenue, ce qui ne nous empêche pas de trouver un vrai charme à l'album, et de se retrouver à fredonner certains morceaux.

Finalement, If You Wait pourrait être la bande son des paysages urbains spacieux et aérés comme Londres en possède. Il faudrait aller vérifier mais on vous rassure, leur pop mélancolique marche tout aussi bien de ce côté de la Manche. Et non on n'attendra pas pour l'écouter, l'album sortant aujourd'hui !