JE RECHERCHE
10 façons de gagner sa vie avec la musique (à part faire de la musique)

10 façons de gagner sa vie avec la musique (à part faire de la musique)

Crédits Photo de Couverture : Keith Tyler.

On vous le rappelle sûrement assez souvent : c'est la crise. Le milieu musical n'y échappe bien évidemment pas, et pourtant, certains filons permettent encore d'encaisser des chèques à la fin du mois. Green Room Session vous révèle 10 d'entre eux.

 

01. Donner des cours de musique

Bon, commençons par le commencement : si vous êtes un musicien accompli, il y a de fortes chances pour que vous sachiez manier votre instrument à la perfection. Donc, histoire de transmettre votre talent et surtout de préparer la relève des artistes de demain, rien de tel que de donner des cours de musique. Pour cela, rien de bien complexe : par petites annonces, chèques emploi-service, écoles de musique ou encore au sein d'organismes privés, les choix sont multiples et largement accessibles pour mettre à l’œuvre vos talents de pédagogue et infuser chez les jeunes la passion de la musique (si si, une rapide recherche Google vous en convaincra). Ce qui ne vous empêche pas de continuer à bichonner votre Bandcamp perso.

 

02. Intervenir en conférences

Dans la même veine que le point 01, si vous avez du succès dans le milieu musical, c'est que vos talents de musicien sont reconnus et que votre expertise dans le milieu peut éclairer certains néophytes et même certains professionnels. Que ce soit dans le milieu universitaire comme dans d'autres milieux professionnels, de nombreuses conférences sur le sujet de la composition musicale ou encore du marketing (entres autres sujets) sont régulièrement organisées partout en France et en Europe. Milieu relativement fermé malgré tout, la solution alternative pour mettre un premier pied dans le milieu de l'expertise est de tenir un blog, ou d'écrire des articles sur des médias laissant des places aux invités.

zach dancing

Une bonne occasion pour partager votre expertise

 

03. Utiliser son morceau dans une publicité

Ah, la grosse niche du placement de titre dans une publicité, la fameuse "synchro". Véritable source de revenus pour les artistes, c'est cependant un biais difficilement accessible pour les artistes amateurs, c'est-à-dire sans maison de disques. Les maisons de disques / maisons d'éditions ont leur filons sur le sujet, et cela semble être un médium des plus rentable pour gagner sa vie avec sa musique (et pour cela, n'oubliez surtout pas de déposer vos oeuvres à la SACEM).

money

Signer un contrat pour une publicité

 

04. Mettre l'accent sur la vente du merchandising

Cela ne va certainement pas être une révélation pour vous, mais il semble que cela soit aujourd'hui devenu extrêmement important : longtemps laissé aux milieux plus underground (les métalleux en chefs de file), le fait d'arborer un t-shirt d'un groupe semble s'être démocratisé ces dernières années. Donc n'hésitez pas à mettre l'accent sur le merchandising, et donc par la même occasion sur le visuel : cela vous semblera peut-être injustifié de dépenser des sommes astronomiques chez un graphiste, mais un beau visuel est le départ de tout. Une autre idée qui se développe : vendez vos albums / EP sur des supports originaux (clé USB bracelet, USB-cassette, ou tout autre support USB qui sort de l'ordinaire).

 

05. "Crowdfunder" ses albums

Le Crowdfunding, késaco ? C'est un appel à une "foule" pour récolter des financements de montants variés afin d'atteindre une somme requise à l'accomplissement d'un objectif. De plus en plus nombreux sont les artistes qui, lassés des tracas de l'industrie du disque, font directement appel à leur fanbase pour financer un projet, que ce soit leur tournée, l'enregistrement d'un disque, ou tout autre besoin en financement nécessaire à la pérennité d'un projet. L'exemple le plus marquant restant celui d'Amanda Palmer, chanteuse américaine qui en 2012, après un désaccord avec sa maison de disque, lance un appel à ses fans sur kickstarter, et récolte près de 1,2 millions de dollars pour l'enregistrement de son album.

Les points positifs : vous n'avancez pas d'argent, vous êtes sûr de vendre votre musique, et surtout, c'est un bon coup de boost pour le moral de voir que plein de gens vous soutiennent. En admettant que vous possédiez déjà des admirateurs...

Image de prévisualisation YouTube

 

06. Mettre des samples à disposition d'autres artistes

La musique électronique et les samples, cette grande histoire d'amour. Vous ne le savez peut-être pas, mais de nombreuses bases de données sont disponibles à l'achat pour les artistes : boucles de batteries, de synthés, de guitares, et autres instruments, peuvent être achetés pour construire de nouveaux morceaux sur ordinateur. Si vous avez le matos et les idées, pourquoi ne pas enregistrer vous-même une de ces bases de données afin de définir le nouveau son de caisse claire qui explosera les charts ?

 

07. Avoir des versions "club" de ses morceaux

En tant qu'artiste, vous connaissez très certainement l'immense galère des feuilles de déclaration SACEM à remplir après les concerts. Mais pourquoi ne pas en tirer profit ? Vous êtes un groupe, vous remplissez donc cette feuille, mais sachez que les DJs en font de même ! Si un de vos titres se retrouve dans la playlist d'un DJ, ce titre sera dans sa déclaration et donc vous toucherez des royalties. C'est pourquoi le fait de faire remixer vos morceaux par des amis producteurs peut se révéler prolifique, si ces versions "club" arrivent à se glisser dans les playlists des DJ's de France et de Navarre. Qui plus est, en dehors de ces histoires de royalties, ceci reste un bon moyen de "publiciser" un de vos morceaux, pour le diffuser en tant que tel, ou l'envoyer à vos amis playlisteurs pour qu'ils le glissent dans leur DJ-sets ou dans leurs podcasts.

 

08. Tester et faire la promotion d'instruments

Et oui, les marques d'instruments aussi ont besoin de faire de la publicité ! Si vous avez un minois qui revient plutôt bien à la caméra et une relative popularité dans le milieu musical, pourquoi ne pas tester les vidéos de promotion d'instruments de musique ? Certains blogs proposent également des tests d'instruments, vous pouvez toujours y proposer vos services. C'est également, en plus de rapporter un petit pécule et/ou de vous offrir de nouveaux gadgets, un bon moyen de faire le tour d'instruments que vous n'auriez peut-être pas testé autrement.

guitar

Ne soyez tout de même pas trop radical

 

09. Mettre de la pub sur sa chaine YouTube

Attention, conseil à double tranchant : même si c'est un moyen de gagner de l'argent relativement à votre nombre de visites, la pub sur internet est également un moyen d'énerver vos fans si elle devient trop envahissante. Les publicités YouTube peuvent être la raison pour laquelle vos visiteurs cliquent sur la petite croix en haut de leur fenêtre de navigation, ou quittent votre site pour cause d'illisibilité. À utiliser donc avec parcimonie, surtout qu'il va falloir engranger du clic : à environ 50€ les 100 000 vues, cela ne pourra pas vous payer grand chose de plus que votre sortie ciné mensuelle.

 

10. Mais surtout, restez proches de vos fans

Et oui, afin d'appliquer les neuf règles ci-dessous, cette 10ème est probablement la plus importante : restez proche de vos fans ! Répondez-leur sur Twitter et sur Facebook, tenez votre stand de merchandising pour pouvoir échanger avec eux, mettez en place des showcases privés pour rencontrer nombre d'entre eux, etc. Bref, le futur de la musique se passera très probablement des gros intermédiaires que sont les maisons de disques, et c'est par une relation directe entre artistes et fans que vivra la musique. Ne manquez pas le coche, et commencez dès maintenant.

awkward hug

N'en faites tout de même pas trop