JE RECHERCHE
Steve Aoki en flagrant délit de piratage ?

Steve Aoki en flagrant délit de piratage ?

L'omniprésent producteur électro a laissé un micro-indice dans la vidéo de son prochain single.

Puisque Steve Aoki a les moyens de se payer un bateau gonflable à chaque représentation scénique (et on sait à quel point elles sont nombreuses à travers le monde) on imagine qu'à l'occasion, il peut s'acheter tout le matériel qu'il veut. Le fait qu'il ait engrangé 12 millions de dollars en 2012 selon le magazine Forbes nous conforte dans notre vision de la vie du producteur américain, qui ne doit pas beaucoup manger de pâtes au beurre.

Et c'est ce qui rend ce détail très croustillant. Dans la vidéo teaser du titre “A Light That Never Comes” sur lequel on retrouvera Linkin Park, on voit Aoki travailler en studio avec le groupe, utiliser des ordinateurs et des consoles de mix, le tout entrecoupé d'extraits lives. Or, quelques paires d'yeux extrêmement aiguisées ont repéré un extrait (à 0'23") qui le montre en train de bosser dans son studio perso, utilisant un synthé virtuel, un "plugin" pour les plus calés. Et ce plugin, le Sylenth 1, comprend, en tout petit, la mention "Team Arcade", connue dans le monde de l'électro pour être l'une des équipes de pirates de logiciels les plus connues au monde ! Si l'écran mentionne ce nom, c'est donc que ce synthé virtuel a été téléchargé et installé dans sa version pirate.

Pour info, le Sylenth 1 est en vente ici pour 139€. A 12 millions de dollars par an, Steve Aoki gagne donc un petit million de salaire mensuel, ce qui rend ce genre de dépenses assez insignifiantes pour lui. Gageons qu'il s'agit d'une bourde, en tout cas, on imagine qu'Aoki a du investir rapidement ces dernière heures pour prouver sa bonne foi !

Ci-dessous, le teaser en question :