JE RECHERCHE
Les reconversions musicales les plus folles : David Bowie / Ziggy Stardust (5/5)

Les reconversions musicales les plus folles : David Bowie / Ziggy Stardust (5/5)

Le monde de la musique n’est pas avare en side-projects inattendus, en relookings et en réincarnations musicales. Green Room Session zoome sur cinq d’entre elles.

Vu d'ici, on a presque l'impression que c'est grâce à lui que le monde artistique a réussi à s'émanciper de l'éternel format "un artiste, une identité, un projet". David Bowie est un caméléon, et ses avatars sont nombreux. Néanmoins, il y en a un qui a, au moment de son apparition, défrayé la chronique.

En 1972, tout Londres est en émoi. Un type jeune, au visage habité, donne des sueurs froides à la bourgeoisie britannique depuis déjà quelques temps, notamment par ses accoutrements androgynes, ses cheveux teints, et son attitude un brin provocatrice qu'on commence déjà à nommer "glam". David Bowie, dont la pochette de son album The Man Who Sold The World avait fait jaser (il y posait habillé en femme), s'apprête à passer à la postérité totale grâce à un personnage créé de toutes pièces. Ziggy Stardust, c'est son nom, est davantage qu'un alter ego, c'est un personnage de conte de fées, qui accumule tous les clichés esthétiques du glam rock : attitude hédoniste, paillettes, références à l'amour et à la paix via des messages extraterrestres... Bref, un personnage fantaisiste à souhait, ni homme, ni femme, qui représente parfaitement le bouillonnement créatif du chanteur-guitariste anglais et de toute la scène musicale dont il fait partie.

Après le succès interplanétaire de l'album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars et de la tournée qui a suivi, Bowie décide de faire disparaître Ziggy alors que ce personnage était à son firmament. C'est ainsi que la vraie légende Bowie est née, celle d'un homme qui dépasse complètement le statut de musicien pour véritablement incarner un univers, quitte à créer la bande-son qui va avec. David Bowie aura plusieurs fois recours à cet artifice par la suite, toutefois sans changer totalement de nom d'artiste sur la pochette de ses albums comme il l'a fait avec Ziggy Stardust.

 Même s'il s'agit ici d'un acte de transformisme davantage que d'une reconversion "technique" comme on l'entend parfois de nos jours, Ziggy Stardust a donné des idées à bon nombre d'artistes, qui ont compris qu'ils étaient libres de faire ce qu'ils voulaient. Prince, qui a changé de nom de nombreuses fois, a forcément été décomplexé par David Bowie ! Merci qui ?