JE RECHERCHE
5 remixes qui mettent au placard les morceaux originaux

5 remixes qui mettent au placard les morceaux originaux

Il arrive que certains remixes soient si bien construits qu'ils mettent de côté les morceaux initiaux. Est-ce un mal ? Dans tous les cas, on a décidé de dénicher pour vous cinq remixes qui donnent un coup de fouet, et qui risquent de vous donner envie de passer outre les versions originales.

 

Yeah Yeah Yeahs - "Heads Will Roll" (A-Trak Remix)

Le trio new-yorkais mené par Karen O aura été remixé un nombre de fois incalculable, mais le chef d’œuvre rendu par A-Trak reste le remix le plus mémorable. Un edit version clubbing, dansant et tabassant qui nous ferait presque oublier l'originale.

 

Lorde - "Royals" (The Weeknd Remix)

Voici une relecture bien plus passionnante et entrainante que la version épurée de Lorde. On avoue avoir un petit faible pour les ajouts vocaux de Abel Tesfaye qui se lance dans un featuring avec la Néo-Zélandaise. Une version royale et pas moins remarquable.

 

Two Door Cinema Club - "Sun" (Gigamesh Remix)

Alors que les TDCC se lancent dans un nouvel album, "Sun", le titre phare de leur album intitulé Beacon, a aussi eu le droit à son lot de relectures. Gigamesh rend le morceau beaucoup plus vivant, aux petites touches disco et bien groovy. Le dancefloor est à vous !

 

Lana Del Rey - "Summertime Sadness" (Ryan Hemsworth Remix)

Un travail de longue haleine pour le petit génie canadien qui se lance dans un edit improbable du très connu "Summertime Sadness". Sombre et délicat, ce remix garde la voix angélique de Lana Del Rey tout en modifiant la ligne instrumentale, remplacée par des basses lourdes et des rythmes à la limite de l'angoisse.

 

Yelle - "Que Veux-tu" (Madeon Remix)

Le buzz a fonctionné pour Madeon : à peine a-t-il diffusé sa version de "Que Veux-Tu" qu'elle était utilisée pour le buzz du danseur Nathan Barnatt. On est tombé complètement sous le charme de ce Nantais qui a su donner sa version tout en gardant les bases du titre. Il est fort, ce Madeon.