JE RECHERCHE
Les filles qui font bouger l’électro en 2013 : Girls Girls Girls (4/5)

Les filles qui font bouger l’électro en 2013 : Girls Girls Girls (4/5)

Depuis quelques années, bon nombre d'artistes féminines nous prouvent que l’électro n’est pas réservée qu’aux garçons. Si les clichés de la "DJ wannabe qui se sert de ses attributs pour percer dans le milieu" persistent, petit à petit, les filles s’imposent avec talent. Et c’est tant mieux ! Cette semaine, nous allons vous présenter cinq d’entre elles qui, entre techno sombre, house sensuelle ou R’n’B indé, vont vous faire danser tout l’été.

Girls Girls Girls, voilà un nom de groupe qui sonne comme une révolution. Crew parisien composé de 9 membres, les GGG ambiancent les clubs branchés de la capitale. Amoureuses de la musique et du monde de la nuit, ces drôles de dames sont réputées pour enflammer les dancefloors et organiser des soirées inoubliables.

Tout a commencé fin 2011, dans un bar à saké quand Betty Loop, Laura Leishman et Louise Ch-Ch-Chen décident de créer une sorte de girls band nocturne. Depuis, elles ont été rejointes par Piu Piu, Yung Furby, Molly Hawkins, Salomé, Moon Kyu, leur directrice artistique et Xavier Reim, leur réalisateur.

Résidentes au Social Club, nos Girls y passent régulièrement des disques jusqu’au petit matin. Au programme, house, r’n’B, pop, ragga… et rap, bien évidemment, le genre qu’elles affectionnent le plus. Leur nom fait d’ailleurs référence à la chanson “Girls Girls Girls” de Jay-Z.

Image de prévisualisation YouTube

Mais attention, ce n’est pas parce que les filles nous hypnotisent avec leur bon son derrière leur platine (et leurs looks canon, il faut l’avouer) qu’il faut se contenter de les regarder mixer ! Si les Girls Girls Girls sont dans la place, alors il faut bouger son booty ! On chaloupe, et on chaloupe… Pour la bande, la danse est effectivement aussi importante que la musique.

Quand elles ne sont pas dans leur QG parisien à mixer, les filles organisent régulièrement des soirées Girls Girls Girls en France ou dans des grands clubs européens comme à Londres, aux côtés de Kelela, Venus X et Crackstevens ou encore à Berlin, pour la Summer Party de Soto. Et toujours, elles prennent le soin d’inviter la crème de la crème à leurs côtés pour des DJ set animés comme Ikonika, Kito, Nina Las Vegas, Zora Jones, Louisahhh!!!, Brooke Candy ou encore, plus récemment, Mykki Blanco, tête d’affiche de leur soirée du 26 juillet au Social. Un crew à suivre de très près…

Le Facebook de GGG

Le site de GGG

 

À lire aussi dans la même série :

Nina Kraviz (1/5)

Maya Jane Coles (2/5)

Louisahhh!!! (3/5)