JE RECHERCHE
Top 5 des artistes qui se lancent en solo, pour le meilleur et pour le pire

Top 5 des artistes qui se lancent en solo, pour le meilleur et pour le pire

Le leader de Razorlight décide de mettre de côté la vie de groupe pour poursuivre un bout de chemin seul, et c'est à son grand désarroi que cela ne fonctionne pas. Mais est-il le seul ? On vous offre notre sélection de 5 artistes qui ont tenté la carrière solo, pour le meilleur, mais parfois aussi, pour le pire.

 

Johnny Borrell (Razorlight), le vilain petit canard d'outre-Manche

Ce visage d'ange à bouclettes vous rappelle-t-il quelque chose ? Il y a quelques années, il faisait un ravage en slim blanc sur les scènes des festivals avec Razorlight, le groupe Anglais auteur du tube "In The Morning". Johnny vient tout juste de sortir son album en solo, intitulé Borrell 1, mais n'aurait vendu que 594 copies aux États-Unis, malgré les bonnes critiques.

 

Brandon Flowers (The Killers), l'essai concluant

Le leader des Killers sort Flamingo en 2010 et réussi à se hisser en première place des charts UK. Un premier essai plutôt réussi pour celui qui a bien trop longtemps été mentionné seulement comme visage du groupe, devenu mondialement connu avec le titre "Somebody Told Me". Depuis, rien de neuf, mais il se dit que The Killers serait en enregistrement... Flowers mettrait sa carrière solo entre parenthèses ?

 

Gwen Stefani (No Doubt), le sans-faute solitaire

La chanteuse de No Doubt s'essaye à une carrière en 2004 avec l'album Love. Angel. Music. Baby., et atteint instantanément les 309,000 copies vendues en une semaine. Un deuxième album en 2006 confirme l'aura de l'Américaine comme nouvelle icône féminine. Mais aujourd'hui, elle reprend les rênes de No Doubt et affirme qu'elle n'a pas d'autres plans en solo à l'avenir. Quel dommage !

 

Jónsi (Sigur Rós), le succès Islandais

En 2009, le chanteur de Sigur Rós se lance dans une carrière solo et sort l'album Riceboy Sleeps en collaboration avec son partenaire Alex Somers. Un an plus tard apparaît Go, son premier album véritablement solo, qui remporte un certain succès. Un moyen de s'émanciper du groupe et d'apporter autre chose à son public, mais depuis, rien à l'horizon, Sigur Rós continuant son bonhomme de chemin.

 

Daniel Rossen (Grizzly Bear), la force tranquille

C'est en 2012 que le leader de Grizzly Bear sort un EP, intitulé Silent Hour/Golden Mile, chez Warp Records. Un essai qui enthousiasme les médias, unanimes à l'égard de Rossen. Un magnifique premier essai qui pourtant n'est peut-être pas passé si près que cela du public. Nombreux sont ceux qui connaissent Grizzly Bear, mais pas forcément l'homme. On attend donc d'avoir confirmation.