JE RECHERCHE
Petite encyclopédie des instruments pas comme les autres

Petite encyclopédie des instruments pas comme les autres

Si vous vous souvenez de L'Écume des jours de Boris Vian, vous avez certainement en tête cet étrange instrument de son invention : le pianocktail, ce clavier imaginaire qui compose des cocktails en fonction de la mélodie jouée sur le clavier. Mais bien sûr, tout ceci est issu de l'imagination d'un écrivain. Mais que se passe-t-il quand les musiciens s'y mettent à leur tour ?

Les amoureux de synthétiseurs vintages adorent afficher leur passion pour le montage et le démontage de composants. Mais que se passe-t-il quand les artistes sautent le pas du simple démontage pour mettre la main à la patte, et créer leurs propres instruments ? Voici un tour d'horizon des instruments hors du commun.

 

Ces instruments qui n'existaient pas

Le Gameleste

Loin de nous l'idée de vous apprendre l'excentricité typique de l'artiste islandaise Björk, qui est totalement de notoriété publique. Fidèle à ses habitudes de singularité et d'originalité, l'artiste s'est fait construire à l'occasion de son projet Biophilia (concept album/show débuté en 2011) une boite à musique géante, un pendule de 9 mètres de haut produisant des sons en fonction de ses mouvements, mais surtout, le Gameleste, un hybride entre le Gamelan (instrument traditionnel javanais) et le Célesta (instrument déjà hybride entre le piano et le glockenspiel). Cet engin singulier, dont vous pouvez voir une démonstration ci-dessous, est un instrument électronique à percussion piloté par un iPad.

La laser harp

Un instrument un peu moins neuf, puisqu'il a été utilisé pour la première fois en live en 1981 par celui qui est considéré comme l'un des précurseurs de la musique électronique moderne : Mr Jean Michel Jarre, qui l'utilisa pour la première fois lors d'un concert en Chine, et qui depuis est devenu un instrument emblématique de l'artiste. Alors qu'il a été pendant de nombreuses années le seul utilisateur de cette technologie, des groupes se sont récemment mis à l'utiliser, du fait que la technologie derrière la laser harp soit devenue plus accessible : alors qu'à l'époque la harpe devait être reliée à un synthétiseur, elle peut être aujourd'hui utilisée comme contrôleur MIDI. Une technique qu'utilise par exemple le duo français Teenage Bad Girl. Si un tel instrument vous intéresse, vous pouvez toujours vous en procurer une sur laserharp.com.

Image de prévisualisation YouTube

Mais aussi : le Matryomin, thérémine en forme de Matryoshka, le Hang Drum, instrument ressemblant à une grosse casserole, la Subcontrabass flute ou encore la Eigenharp.

 

Ces instruments modifiés

La génération 8-bit / Chiptune

Si il y a bien une tendance que l'on peut considérer comme une antichambre du bidouillage, c'est bien l'ensemble du mouvement 8-bit ou Chiptune. À l'image du site Chiptune.com, sur lequel vous pouvez trouver, en naviguant sur une interface pixelisée plus que de raison, des packs de samples aux sonorités jeux vidéos vintages et bornes d'arcade, des morceaux et autres informations sur la création de musique 8-bit. Car c'est bien de là que part le mouvement : recréer ces sonorités que nous avons entendues maintes fois en jouant à la NES ou à la Megadrive. Et tout y passe : créations sonores à la Game Boy, circuit-bending de jouets pour enfant, bitcrushers abusifs, et autres sonorités rappelant qu'avant les ordinateurs d'aujourd'hui, il fallait faire avec les moyens du bord.

Image de prévisualisation YouTube

Des instruments détournés

Beaucoup d'artistes apportent leur petite touche personnelle à leur instrument : on peut penser au Kaoss Pad, mini boite à effets, intégrée dans certaines guitares (technique dont le tutorial se trouve facilement sur le web), ce détournement ayant notamment été popularisé par Matthew Bellamy, frontman de Muse. Et la liste est longue : intégration de pédales d'effets dans des synthés, mise à jour de vieux synthétiseurs au rabais, mais également contrôleurs MIDI d'une nouvelle forme. C'est cette dernière catégorie qu'explorent les Scratch Bandits Crew, trois scratcheurs français qui se sont mis de faire de la synthèse en créant leurs propres instruments et contrôleurs MIDI : transformer une lampe ou encore un disque vinyle en contrôleur, c'est ce que nous propose le trio en live, et que nous pouvons voir dans la deuxième moitié de leur teaser.

Image de prévisualisation YouTube

Mais aussi : La contrebasse-saxophone, la drumitar (guitare et batterie en même temps), le cor-clarinette ou encore le masque à gaz kazoo.

 

Ces instruments qui ne sont pas des instruments

Les objets devenus instruments

Vous êtes probablement déjà passé devant l'un d'entre eux : de la nourriture avec la Carrot Clarinet ou le Vegetable Orchestra jusqu'à à peu près tous les objets de votre quotidien, tout ce qui vous entoure est un potentiel instrument de musique. À ce petit jeu, l'entité musicale la plus célèbre reste le Blue Man Group, étrange trio accompagné d'un bon paquet de membres annexes et surtout d'instruments venus tout droit de film de science-fiction : antennes de télévision, tambours projetant de la lumière, mais surtout, cet étrange instrument de percussion construit à base de PVC.

Image de prévisualisation YouTube

La voix devenue instrument

Bon, vous allez nous dire : "Mais la voix est un instrument !". Nous sommes parfaitement d'accord là-dessus, mais il est question ici de ces expériences musicales où la voix devient un instrument en dehors de son usage habituel : c'est ce sur quoi se base tout le mouvement beatbox, certains albums expérimentaux comme ceux de Mike Patton, ou ces mecs qui font des covers de Skrillex en reproduisant tous les instruments avec leur voix.

Image de prévisualisation YouTube

Mais aussi : la scie musicale, la planche à laver, la machine à écrire, la tasse à café ocarina ou encore le cor de chasse d’eau.