JE RECHERCHE
Les héros oubliés de la French Touch : Dax Riders (3/5)

Les héros oubliés de la French Touch : Dax Riders (3/5)

Cette semaine, focus sur ces artistes oubliés qui ont contribué à définir les codes d’un genre musical bien à nous : la French Touch. On s'arrête aujourd'hui avec les bikers de Dax Riders.

Les fans de deux roues auront peut être pensé à la fameuse moto "Dax" de Honda lorsqu'ils ont lu le nom des héros oubliés du jour. Et bien ils ont eu raison ! Le duo - puis trio - Dax Riders tire en effet son nom de ce petit deux roues très en vogue dans les années soixante-dix. Pourtant, ce n'est qu'en 1994 que le groupe voit le jour et leur nom nous renseigne bien sur la dimension second degré du groupe. Les deux compères Oliver Dax (alias Daxman, guitares, claviers, production) et Cédric Azencoth (Bad Ced, programmation rythmique), rapidement rejoint par Nicolas Berger Vachon (Erman, chanteur et claviers), sortent leur premier EP, Faster Than a Dax, en 1995 au même moment où le label Omnisonus, qu'a co-fondé Bad Ced, commence à prendre de l'ampleur. En ce sens, on peut considérer Dax Riders comme faisant partie de la French Touch de la première heure. Comme beaucoup d'artistes de cette époque, leurs influences sont à chercher aussi bien du côté de la house de Chicago et Detroit que de Prince ou du rock des seventies.

Leur premier album, Dax, sort en 1998. Très influencé par le funk et le hip hop, il se fait notamment connaitre grâce au clip d' "Hysterical Mama". Il nécessitera 3 jours de tournage sur fond bleu, une équipe de 100 personnes et 6 mois de post-production avec une partie de l'équipe du film Alien Resurrection. Dans une ambiance très Blade Runner, le clip est une véritable prouesse technique pour l'époque.  Mais c'est en 2001 avec leur album Back in Town que Dax Riders se fait véritablement connaitre. Le titre "People", notamment, connait un vrai succès et devient le générique d'un animé. Il en va de même pour "Real fonky Time", faisant partie de la bande originale du film Wasabi de Luc Besson et du jeu vidéo Fifa 2003. C'est donc à partir du début des années 2000 que les Dax Riders acquièrent une reconnaissance auprès du grand public.

Ils sont d'ailleurs à rapprocher des parangons de la French Touch, les Daft Punk, pour leur utilisation récurrente de la talkbox. Et comme le duo casqué, le trio s'éloigne de plus en plus de l'electro pure. Si les premiers se sont aventurés vers la variété, c'est plutôt vers le funk et le hip hop que Dax Riders se tourne avec Hot, sorti en 2005. On y retrouve notamment une reprise du morceau de Kiss, "I Was Made for Loving You", utilisée - une fois de plus pour le groupe - par une marque. Enfin, et après plus de 5 ans d'absence, le groupe sort un 4ème album, DAX 4 EVER, dont le retentissement est moindre que le précédent. Malgré tout, leurs albums utilisent les mêmes sonorités et sont sortis - à peu de choses près - les mêmes années que ceux des Daft Punk. Pendant que les uns continuent donc leur ascension au firmament des superstars, les autres tracent leur chemin. Et ils ont bien raison !

Le clip d' "Hysterical Mama", petite perle de guitare funk, scratch et sample hip hop ! 

 

Retrouvez nos autres portraits : 

- Demon 

- Alex Gopher