JE RECHERCHE
On a passé quatre jours aux Eurockéennes de Belfort

On a passé quatre jours aux Eurockéennes de Belfort

Cher lecteur,

Toi qui n'étais pas à Belfort ce week-end, où étais-tu ? On peut se poser la question, oui, car franchement, t'as loupé un truc. Plus qu'un truc, un immense retour. Une fête géante grandiose. On était aux Eurocks, tu sais, en Franche-Comté. Il faisait super beau, super chaud. Pour le coup, le stand Nespresso du festival n'a pas été beaucoup utilisé pour se réchauffer.

Rien qu'un truc qui te met une tarte dès l'arrivée : le site. La scène de la plage, par exemple, est dans l'eau ! Et toi, tu as les pieds dans le sable. C'est juste les vacances, les Eurocks. Ça sent la crème solaire à plein nez. Mais bon, on était beaucoup. Voire très nombreux. Des dizaines de milliers. Je te fais pas un dessin, mais comme dans chaque festival, parfois, c'était un peu le boucan.  

Disclosure

On a dansé, sauté, chanté, rigolé... C'était tellement bien ! Pour les concerts, on te donne un top 5, comme ça, maintenant tu sauras que tu aurai du venir ! Déjà, on a scotché sur Tame Impala. On aurait été en 1970, ça aurait été parfait ! Quelle merveille de psychédélisme ! Un concert magnifique. Oh, et puis, ça a été aussi le tour de Disclosure, tu sais, on en parle beaucoup en ce moment. Le public n'arrêtait pas de slammer, ça venait de partout, c'était fou ! On peut pas ne pas citer Blur aussi. Mais mis à part les titres "Parklife" et "Boys & Girls", le public s'est vite carapaté. Dommage, c'était vraiment un super concert, tu aurais adoré. J'ai aussi envie de te parler de Phoenix, Airbourne, Gesaffelstein, Woodkid, Kavinsky, Cassius, Is Tropical... Mais ça serait bien trop long, surtout qu'on en a déjà beaucoup dit. En tout cas, je crois que je vais dormir une semaine entière pour récupérer. On espère que tu viendras l'année prochaine, ça serait chouette.

Découvrez nos retours sur les journées de jeudi, vendredi et samedi !

Toutes nos interviews en direct des Eurockéennes :

Lily Wood & The Prick

Fidlar

Griefjoy