JE RECHERCHE
Cuisine et musique, combo gagnant ?

Cuisine et musique, combo gagnant ?

Quand on pense cuisine on ne pense pas forcément musique, et pourtant les deux termes s’avèrent très complémentaires et sont de plus en plus associés. Découvrez leur grande histoire d’amour…

 Photo de une : le vinyle de By Your Side de Breakbot... en chocolat !

 

Soul kitchen : cuisiner en musique

Cuisiner de la viande en musique, voici le concept de La Kitchen Music. Lakitchenmusic.com existe depuis 2009, créée par les agences Interbev et Magic Garden, elle permet d’apprendre à cuisiner en musique des recettes gourmandes et croquantes en fonction de votre humeur, votre budget ou, plus surprenant, votre style !

Aujourd’hui, La Kitchen Music va plus loin et lance Bon appétons, un livre-CD réalisé par l’artiste Kumisolo. La chanteuse, amatrice de bonne chère, nous apprend à cuisiner en vidéo 13 recettes à base de viande. Un exemple avec la recette du Rice Burger !

Bon appétons est disponible depuis mi-juin 2013 au prix de 10 euros Chez Colette et sur Fnac.com.

 

Autre phénomène qui permet de cuisiner en musique : Les Disco Soupes sont des sessions collectives d’épluchage de fruits et de légumes rebuts ou invendus, le tout dans une ambiance musicale et festive. En musique, vous faites des soupes, des salades et des jus de fruits redistribués gratuitement ou à prix libre. Leur slogan : "La convivialité contre le gâchis, la gratuité du recyclage et le plaisir du disco". Pour voir la liste des sessions Disco Soupes, c’est par là.

Qui n'a jamais entendu le mot "Fooding" lors d'une conversation entre amis cultivés au détour d'un apéro dinatoire ? On ne pas pas vous expliquer une fois encore en quoi consiste cette franchise qui donne un côté pop à la gastronomie via un guide de restaurants et à des événements dédiés. Dernièrement, ils ont créé, avec le label Because, une série de "bouffes-concerts" nommés les Veillées Foodstock, dont la dernière occurrence a eu lieu le 30 mai dernier. Savourer une soupe de pommes de terre fumées devant des concerts semi-acoustiques de Keziah Jones et Naive New Beaters, c'est pas un peu le Nirvana ? Prochaine étape le 14 juillet prochain à Paris pour la Cafète Internationale !

Plus insolite, Breakbot, bien connu dans nos colonnes, a décidé de sortir une édition limitée de son premier album By Your Side... en chocolat ! S'il doit être dur de résister à la tentation de le croquer, l'idée est terrible. L'occasion pour nous de rappeler que Breakbot, et tous ses potes de la galaxie Ed Banger Records, vous attendent tous pour une visite de notre Ed Banger Room !

Enfin, pour ceux qui aiment bouger leur booty en se prenant pour Cyril Lignac, il existe Les Coqs en Pâte. Ces deux diplômés d’HEC vous proposent de préparer une recette de Chef tout en transformant votre cuisine en une aire de jeux ! Si vous prenez le package Quizinez, attendez vous par exemple à devoir répondre à un blind test pendant que vous faites rissoler vos petits légumes. Pour ceux qui préfèreraient l’option Orchestre et musique, un orchestre viendra vous chanter la recette de cuisine en live ! Bref, les amateurs de musique et de cuisine seront gâtés par les différentes propositions qui s’offrent à eux ! Le détail sur le site des Coqs en Pâte.

 

Chansons : passion bouffe

S’il y a bien un domaine sur lequel les Français sont incollables, c’est la gastronomie. Et ça, les artistes l’ont bien compris puisqu’ils n’hésitent pas à user et abuser de termes culinaires dans leurs morceaux et particulièrement le sujet de prédilection des desserts… Le sucre, et si c’était ça la recette du succès ?

 

Côté desserts

"Banana Split", de Lio

"C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges
À l'abominable enfant teenage
Est un amour de dessert
Ba na na na, ba na na na, banana split
Les cerises confites sont des lipsticks"
chantait Lio dans les années 80. 30 ans plus tard, l’érotisme du banana split n’est pas pris une ride, en témoigne le clip du morceau "When The Night" de Para One qui met en avant une call girl en train de s’en donner à cœur joie avec une banane...

 

"Cake d’amour", de Catherine Deneuve

Dans Peau d’âne, de Jacques Demy, Catherine Deneuve prépare en chanson un cake d’amour. Un morceau culte mis récemment au goût du jour par le jeune groupe Toulousain Les Filles et les garçons.

 

"Aragon et Castille", de Boby Lapointe

L’ôde à la glace, c’est bien évidemment la chanson de Boby Lapointe et ses glaces vanille et citron. Rafraichissant. Résolument plus moderne, le titre "Ice Cream Truck" de Cazwell rivalise avec notre Boby national et constitue une bonne échappatoire pour les jours de grande chaleur !

 

Côté sucreries

"Les sucettes à l’anis", de France Gall

En 1966, la candide France Gall chantait les Sucettes, un morceau écrit par Serge Gainsbourg connu pour avoir deux niveaux de lecture : les plus prudes comprennent qu’une jeune fille aime les sucettes, les autres y voient forcément une métaphore de fellation. Étant donné la polémique autour du clip trop sensuel de Poupée de cire, poupée de son de Jenifer, qui vient de sortir un album de reprises de France Gall, on se demande à quoi ressemblerait un clip des Sucettes vu par la jeune chanteuse… Il y a de quoi avoir peur !

 

"Les Bonbons", de Jacques Brel

"Je vous ai apporté des bonbons
Parce que les fleurs c'est périssable
Puis les bonbons c'est tellement bon
Bien que les fleurs soient plus présentables" déclamait Jacques Brel en 1964. Un morceau intemporel qui traverse les années sans vieillir. Profitons en pour faire un hasardeux parallèle avec celui qu’on appelle le Black Jacques Brel, Oxmo Puccino, qui possède lui aussi une chanson édulcorée dans son répertoire : Sucre pimenté.

 

"La femme chocolat", d’Olivia Ruiz

Clip résolument gourmand, la femme chocolat d’Olivia Ruiz est un hymne aux sucreries. Oursons à la guimauve, Ferrero Rocher, forêt noire et Michoko défilent dans cette vidéo 100% cacaotée.

 

Clips : Lait, fraise, cerise et saucisses Knacki

Source d’inspiration esthétique, la nourriture est souvent exposée dans les clips. Malheureusement, alors que certains négocient le tournant, d’autres se crashent complètement et nous livrent des vidéos indigestes. Panorama des clips réussis - ou pas.

 

Quand les aliments sont utilisés pour leur potentiel érotique

Quel garçon qui a grandi dans les années 90 n’a pas été émoustillé par le clip du "Gourmandises" d’Alizée, dans lequel on voit de jeunes filles en fleurs jouer avec des fraises et des cerises avec, pour rajouter un peu de sexyness, un close up sur leurs lèvres glossées ? . Cerise, qui, bien connue pour son effet captivant, est également utilisé dans le clip "Sweet Cherry Pie" des Warrant. On ne sait pas vous mais, bizarrement, on ne trouve pas ça sexy du tout…

 

Quand les aliments sont utilisés pour servir le second degré

Dans le clip "The Isld" de Duellum, le quatuor s’amuse avec les ananas, bananes et grappes de raisins, à l’instar des Scissor Sisters qui se fendent la poire avec des sashimi dans "Any which way". Dans le clip "Mauvaise mine" de Lafayette et Liza Manili, les sardines, saucisses et autres biscuits apéritifs sont quant à eux là pour contraster avec le décor bourgeois. On aime !

 

Quand les aliments sont mis au service de clips WTF

Moment pop culture. Qui de Katty Perry, Beyonce ou Lady Gaga remporte la palme du n’importe quoi pour leurs clips respectifs de "California Gurls" et "Telephone" ? Bienvenue au Paradis des bonbons pour l’une, direction le diner de l’enfer pour l’autre. Un point commun ? L’abondance de malbouffe : pancakes, cupcakes, muffins et autres sandwichs qui donnent la nausée.

 

On termine en beauté avec le clip "Jizz In My Pants" du collectif The Lonely island où tout, dans un simple supermarché, se transforme en objet de désir pour le personnage de Jorma Taccone. Et de là à ce qu’une grappe de raison lui provoque des sensations sous la ceinture, il n y a qu’un pas… Jouissif, c’est le cas de le dire.

À lire également : l'électro version saucisses