JE RECHERCHE
Les 5 meilleurs albums du mois de mai

Les 5 meilleurs albums du mois de mai

Chaque mois, retrouvez la sélection des disques qui ont marqué Green Room Session. Entre découvertes de pépites, retours de légendes et superstars à paillettes, l’important reste l’essentiel.

 

Bibio

Silver Wilkinson

Note : 5/5

Disons-le tout de suite : sur Silver Wilkinson, Bibio a réglé ses conflits intérieurs. On ne sait pas comment il a procédé (et au final, ce sont ses oignons), mais force est de constater que la « formule Bibio », sur ce dernier album, est entière, indivisible, sans rien renier de toutes les composantes qui font du producteur un être si attachant.

Lire notre chronique

 

Daft Punk

Random Access Memories

Note : 3/5

On tient ici un album qui fait tomber Daft Punk dans la catégorie de ceux qui se souviennent, davantage que celle des créateurs pur jus. Mais bon, on parle des Daft. Et forcément, après un peu de temps, on ne peut pas faire autre chose que d’admettre que Random Access Memories cache un peu, voire beaucoup de talent.

Lire notre chronique

 

She & Him

Volume 3

Note : 4/5

Pas de révolution à l’horizon, mais plutôt une confirmation : les mignons She & Him sont là pour vous faire passer du bon temps sans esbroufe, et vu la teneur toujours plus parfaite de leur pop pour tourne-disques, ils réussissent leur coup une fois encore.

Lire notre chronique

 

Vampire Weekend

Modern Vampires Of The City

Note : 4/5

Ils ont beau avoir sacrifié deux voitures de collection pour les besoins d'un clip, les brillants new-yorkais signent un album d'une maturité impressionnante, qui perd en fun ce qu'il gagne en force de composition. À apprécier avec vos pieds, votre cœur et votre tête en même temps.

 

The National

Trouble Will Find Me

Note : 4/5

Soyons francs, The National ne révolutionne rien avec ce nouvel album, ce qui semble logique après une carrière qui commence à sembler longue. Reste que Trouble Will Find Me reste le disque le plus maîtrisé du groupe à ce jour, et on peut tabler sur le fait qu'il emmènera le quintette dans des sphères plus hautes encore que celles auxquelles ils étaient habitués jusqu'alors. On ne peut que leur souhaiter, en tout cas.