JE RECHERCHE
Beastie Boys : Hot Sauce Committee  pt2

Beastie Boys : Hot Sauce Committee pt2

Le retour d’un des tauliers du hip hop. On leur doit d’avoir réconcilié rock & rap plus sûrement que le riff à bonnet de Walk this way. Rewind sans scratch pour les amnésiques : les Beastie Boys se forment dans le NY hardcore où les micros faisaient de la tachycardie et se rasaient la tête et le solo. Oubliant d’être blancs, ils passent au hip hop en 1983 et sortent quinze ans durant des miracles moqueurs comme Fight For Your Right (To Party), Sabotage ou Intergalactic dans l'écurie du dieu-producteur Rick Rubin (le même qui a produit le dernier Gossip, NDR). Clés du succès, une capacité à tester tout et n'importe quoi, du new jack old school au big beat en passant par la samba. Et puis c'est la décennie couchée sur ses lauriers jusqu’à "The Mix-Up" en 2007, un instrumental sans turn-tables rien que pour s’essuyer ses pieds devant le Rock'n'roll Hall of Fame.

De toute manière, c’est le what (zefuck) qu’ils préfèrent

Trois décennies au compteur, le trio annonce un double-LP aux paroles scato-cracra et sort le single Too Many Rappers, un space mountain musical où Nas tient le manche. De quoi vous coller la languette au siège baquet mais "Hot Sauce Committee" a failli rater le virage. Eté 2009, le rappeur-bassiste MCA passe sur le billard pour problème de boule noire : une tumeur des glandes salivaires. On éteint les fours et on attend. Un an. Quelques titres percent, le double devient deux simples dont le n°2 sortira avant le n°1... mais avec la même playlist. Bordel à Brooklyn. Aujourd’hui, "Hot Sauce Committee  pt2" est donc servi un peu froid mais foutûment relevé ! Ici Santigold se trémousse sur un township ragga, là les langues sifflent sur un funk au clavecin. Du trois étoiles mais rien de très neuf : la basse de Say It sature à railler le parquet des Rage Against The Machine et OK est sur le même fusible qu’Intergalactic. Une parodie de trente minutes avec tout le gratin rigolo de Will Ferrel à Jack Black vient s’ajouter à Make Some Noise (du Stevie Wonder sur pile nucléaire) pour faire oublier dix ans à mi-temps. Miam ! Quand est-ce qu’on passe au plat de résistance ?

H.P.

Beastie Boys // Hot Sauce Committee pt2 // EMI

http://beastieboys.com/