JE RECHERCHE
Revue de tweets du 16 avril : Mykki Blanco, Nina Kraviz & Disclosure

Revue de tweets du 16 avril : Mykki Blanco, Nina Kraviz & Disclosure

 Une mise au point pour les faussaires, un recadrage pour les machos et un oeil du tigre à la noix, voilà ce que vous trouverez dans cette nouvelle revue de tweets.

 

Juste pour être clair, les 'youtube rippers', Disclosure ft. Jessie Ware - "Please don't let go", n'existe pas.

Les deux frères de Disclosure tiennent à mettre les choses au clair. Cette nouvelle chanson  avec Jessie Ware dont tout le monde parle n'existe pas. Mais dans ces cas-là, d'où vient ce remix de Baauer que le producteur du "Harlem Shake" aurait joué cette semaine à Coachella

 

 RT @maceoplex: J'ai l'impression que les gens pensent que je me suis fait dominer par @NinaKraviz, c'est peut etre vrai, son brillant marketing à base de sexe visuel est en béton. Allez Nina !

Maceo Plex a eu la mauvaise idée d'en rajouter sur le "Bubblegate" (plus d'infos par ici) et s'est fait recadrer à la Russe par Nina Kraviz. Dans un tweet peu compréhensible, il en rajoute, elle le retweete, fièrement, bizarrement. Au final, c'est peut-être vrai qu'ils sont un peu bêtes, nos DJs.

 

Le but n'etait pas d'essayer et de devenir une superstar, le but était de ne plus mourir de faim.

Pauvre Mykki Blanco, il a du se travestir devant des foules compactes. Et même pas pour devenir la Lady Gaga du rap et faire le tour du monde. Juste pour ne pas mourir de faim. On tient là le mélodrame structurant de Mykki-je-porte-des robes-à-20000$-dans-mes-clips