JE RECHERCHE
Snoop Lion et Miley Cyrus, la goutte qui fait déborder le vase

Snoop Lion et Miley Cyrus, la goutte qui fait déborder le vase

Cette nouvelle étape de la réincarnation de Snoop Dogg fait froid dans le dos, et du coup, on se pose la question : quelqu'un a-t-il volé le corps du célèbre rappeur pour en faire une marionnette rasta ?

Les choix musicaux sont parfois durs à assumer. On a vite fait de se faire insulter par un ami parce que ce que l'on écoute dans notre iPod est trop commercial / trop expérimental / mal produit / mal chanté. Snoop Dogg, pourtant, a nourri dans nos jeunes années des fantasmes tout particuliers sur le meurtre, la prise de drogues, la drague et les excès entre potes. Un artiste qu'on aimait défendre en ressassant la qualité de "Gin & Juice" ou de "Hennessy N' Buddha". Mais depuis qu'il a découvert Jah (et Major Lazer) et qu'il a compris l'intérêt de devenir une star qui plait à la ménagère de moins de 50 ans, on a un peu honte de Snoop, devenu Lion pour l'occasion. Et aujourd'hui, il accède au Saint Graal de la honte avec ce nouveau morceau, nommé "Ashtrays and Heartbreaks".

Sur son album Reincarnated, Snoop tente l’irréparable : un featuring avec Miley Cyrus qui, à l'inverse du rappeur, cherche à égratigner son image de Disney girl. Ce duo fait donc tomber Snoop au niveau zéro de sa street credibility, qui, avouons-le, était en dégringolade constante depuis "Drop It like it's Hot". Ce regrettable incident ne sert à prouver qu'une seule véritable chose : Diplo, qui a produit le titre sous l'alias Major Lazer, est la réincarnation du Diable, à la fois dans le bon et le mauvais sens du terme. Quant à Snoop, on espère que vous ne rougirez pas trop à l'écoute de ses premiers albums, qui doivent être considérés comme ce qu'ils sont : des pierres angulaires, composés par un autre rappeur que celui qui tente de nous entourlouper aujourd'hui. Reincarnated, le premier album de Snoop Lion, sort le 23 avril, libre à vous de tenter l'aventure (ou pas), et de regarder le documentaire du même nom, qui retrace l'histoire de ce basculement du rappeur de la west coast vers sa nouvelle vie.