JE RECHERCHE
Disclosure vs AlunaGeorge : le match

Disclosure vs AlunaGeorge : le match

On a confronté les deux duos les plus chauds de l’Angleterre sur un ring et on en a tiré un vainqueur. Qui sera le champion 2013 ?

À droite, deux frères du Surrey (le sud-est de l’Angleterre) de seulement 22 et 19 ans. Guy et Howard Lawrence, donnent un coup de jeune à la house de leurs ancêtres en lui injectant du dubstep et du UK garage (un sous-genre de house caractérisé par ses rythmes plus syncopés). À gauche, une jeune femme et un tout aussi jeune homme originaires de Londres. Aluna Francis et George Reid révolutionnent le R&B en le couplant aux mêmes influences que leurs concurrents et néanmoins copains. Ils sont ce que l’Angleterre a de plus excitant, on a compté les points pour savoir sur qui miser.

 

Popularité : Disclosure

Au jeu des chiffres, Disclosure possède pour l’instant une bonne longueur d’avance. Les deux frangins cumulent déjà plus de 150.000 fans facebook alors qu’AlunaGeorge peine à atteindre les 50.000. Une constatation générale qui s’explique d’abord parce que Disclosure est arrivé un peu plus tôt sur le marché : "Offline Dexterity", leur premier single, est sorti en août 2010 alors que leurs concurrents apparaissaient un an plus tard. AlunaGeorge s’est bien rattrapé, le duo a été le groupe le plus "bloggué" de 2012 et a terminé second du BBC Sound of 2013 (derrière les trois sœurs d’Haim). Pas de quoi rattraper le retard tout de même : alors que les deux formations remplissent le Nouveau Casino parisien (le 26 mars pour Disclosure, le 07 mai pour AlunaGeorge), les premiers ont déjà annoncé une Cigale pour le 20 juin. Un exploit pour un si jeune groupe, d’autant plus pour une formation de la sphère électronique.

 

Morceaux : AlunaGeorge

Il a fallu se couper les cheveux en quatre pour désigner un vainqueur sur ce plan-là tant les deux jeunes formations font preuve d’une régularité insolente dans l’excellence. Si Disclosure compte déjà un joli chapelet de tubes (“Boiling”, “Control” ou “Latch”), AlunaGeorge a carrément fait un sans-faute et aligné les refrains entêtants, de “You Know You Like It” à “Your Drums, Your Love” en passant par “Attracting Flies”, “Diver” ou “Just A Touch”. La vraie bataille commence de toute façon maintenant avec la sortie de leurs premiers albums respectifs, le 1er juillet pour AlunaGeorge et probablement en juin pour Disclosure même si rien n'est encore fixé. En tout cas les deux duos ne sont jamais aussi performants que lorsqu’ils sont ensemble, via l’imparable et tonitruant “White Noise”.

 

Potentiel : AlunaGeorge

Si pour l’instant le duo formé par Aluna et George fait toujours figure de petit poucet, il possède un avantage face à son concurrent : il peut sortir à tout moment et très facilement de la seule sphère électronique. Le R&B, genre phare des années 90, connaît un regain de forme passionnant et AlunaGeorge peut raisonnablement espérer gravir quatre à quatre les marches des charts avec ses tubes aux refrains si bien sentis, là où Disclosure n’a pas de vocaliste attitré. Reste que pour l’instant les deux frères ont là aussi une longueur d’avance : “Latch (feat. Sam Smith)”) s’est classé 11e du top single anglais et “White Noise” (qui, bien qu’invitant AlunaGeorge, n’apparaîtra normalement que sur l’album de Disclosure) a grimpé jusqu’à la 2e place !

 

Swag : AlunaGeorge

Malgré l’utilisation de vrais instruments en live, Disclosure n’a pas trouvé la parade au problème antédiluvien des formations électroniques : les deux frangins ont toujours l’air de deux puceaux timides cachés derrière leurs machines. À l’inverse, AlunaGeorge possède en sa moitié féminine une vocaliste aux performances incendiaires avec ses déhanchés, minauderies et tenues (t-shirt coupé au-dessus du nombril) parfaitement dans le revival des années 90. Aluna Francis a tout de la starlette sortie de l’âge d’or du R&B et niveau attitude donc, et bien que son comparse George reste lui caché avec le groupe de scène, AlunaGeorge a une large longueur d’avance. Il n’y a qu’à voir leur tout récent clip pour “Attracting Flies”, où Francis, en chaperon rouge sexy, nous fait sans peine crier au loup.

 

Efficacité live : Disclosure

Essayez donc de résister à l’envie de chanter “You / And / Me / Take / Controoool” sur le tube incendiaire “Control” : Disclosure est une machine de guerre, une valeur sûre pour tout DJ-set, un petit levier qui réanime le public des clubs. AlunaGeorge a parfois plus de mal à emballer la foule, car même si tous les morceaux du duo sont des bombes, ils ont tous un tempo assez lent, voire lancinant même. La performance d’Aluna Francis n’est pas non plus toujours très propre, ayant tendance à devenir nasillarde. Reste qu’au Pitchfork Music Festival Paris en fin d’année dernière, les deux avaient conquis le public, les premiers en ouverture de la première session de nuit, les seconds en début de session jour.

 

Résultats :

Disclosure 2 - 3 AlunaGeorge

 

AlunaGeorge l’emporte d’une très courte tête, aidé par un répertoire sans faille et par l’avantage d’avoir une véritable “leadeuse” sur le devant de la scène en la personne d’Aluna Francis. Qu’on ne s’alarme pas pour autant, tous les quatre filent tout droit vers un avenir radieux.