JE RECHERCHE
Soirées Open House : Let's Celebrate

Soirées Open House : Let's Celebrate

Open parce qu' entrée libre, House comme la révolution musicale du même nom qui dure dans son cœur :« On a commencé Emmanuel et moi en 1997 à Paris au Garage » confie Lorenzole co-fondateur« l'entrée était libre, on donnait ce qu'on voulait ; ça nous a amené du monde c'était un bon départ. » A peine 2 ans plus tard, les soirées Open House rassemblent tous les mois plus de 2000 fêtards tout sourire. "On a dû changer de lieu. D'abord Wagram avant qu'on aille s'installer à l'Elysée Montmartre. Puis presque 10 ans jour pour jouraprès, on est parti pour le Showcase. L'Elysée c'était une salle super mais plutôt mal entretenue, et puis les gens voulaient des choses. On y a de bons souvenirs, et c'est dommage qu'elle ait été détruite (la salle a été victime d’un incendie au mois d’avril, NDR) ». Suivent alors des one-shots dans tous les bons coins de la capitale et un peu partout en Europe : "On a fait Barcelone, on a fait Prague, la Suisse..." Can't stop the party. Même si il a fallu tenir le cap des années 2000 "Bien sûr à l'époque de l'électro, on a suivi mais ça a été dur. D'un coup tout devenait intellectuel, compliqué. Les gars pouvaient mixer deux heures et on avait l'impression qu'ils passaient le même disque. Le retour à ce son disco qu'on a depuis quelques années, indéniablement ça fait du bien."

Simple et funky !

La recette Open House ? C'est avant tout être et rester festif. "Danser, s'amuser. On est dans un esprit très 70's. Bien sûr il y a des décors, des vidéos, on a fait pas mal de trucs en 200 soirées tu sais, mais le vrai truc c'est le DJ. C'est la prog." Et la prog ça tombe bien les Open House comptent quelques pointures : « On doit pas mal c'est vrai à Paco, le seul résident de nos soirées mais attention c'est un DJ qui sait tout faire. Et qui est là depuis le début. Sinon, on a eu du monde. Je ne saurais pas te dire de mémoire, mais là je pense à Jacques Renault de DFA, à The Revenge, GuyMan, Cassius... Un soir, Xavier de Rosnay s'est pointé. C'est un proche, un copain de notre graphiste. Il a mixé pendant une partie de la soirée, c'était bien sympa ! ». Vous voilà désormais prévenus, tout peut arriver dans une Open House.

H.P.

www.openhouse.fr