JE RECHERCHE
Les 5 samples légendaires du hip-hop

Les 5 samples légendaires du hip-hop

Le Top 5 de cette semaine s'intéresse à la pierre angulaire du hip-hop, le sample. Nous reviendrons donc sur les originaux qui ont inspiré cinq chansons mythiques du hip-hop avec, forcément, quelques surprises à la clé.

 

Wu Tang Clan - "Tearz"

Wendy Rene "After Laughter (Comes Tears)"

Comment, dans une telle short-list, ne pas évoquer Wu-Tang Clan et son producteur visionnaire, RZA ? Cela fait tout juste 20 ans que Enter the 36 Chambers est sorti et l'émerveillement reste toujours le même à chaque écoute. La chanson "After Laughter (Comes Laughter)" de Wendy Rene, tiré du catalogue de la maison Stax, éternelle rivale de la Motown, porte en elle toutes les bases pour un morceau de hip hop puissant. Un thème triste, une voix superbe et au bout du tunnel, le soleil. Une chanson et un album à découvrir absolument.

 

IAM - "Elle donne son corps avant son nom"

Syl Johnson - "I Walked Away"

N'importe quel amateur de rap français connaît ce morceau par cœur. Issu du tonitruant album "L'école du micro d'argent" sorti à la fin du siècle dernier, le titre fait la part belle aux lyrics avec une histoire de drague à Marseille, entre coups de sang et coups de rein. "I Hate I Walked Away" de Syl Johnson restera à jamais l'éternel sample du titre, la légende voulant par ailleurs que le titre ait donné au bluesman américain des années 70 une chance de reconquérir sa chérie. Ce morceau sera donc repris par IAM, mais aussi par bien d'autres.

(NDLR : les deux titres ("After Laughter" / "I Hate I walked Away") sont présents sur la mythique compilation Shaolin Soul 1 & 2. Créées par RZA, ces compilations rassemblent toutes les chansons originales qu'il a utilisé pour ses premiers albums. Un indispensable pour tout mélomane qui se respecte.)

 

2Pac - "California Love"

Joe Cocker - "Woman to Woman"

Difficile de faire plus mythique que cette chanson de 2Pac. En featuring avec Dr Dre, avec Hype Williams à la réalisation du clip, ce morceau tape dans le très haut niveau du hip-hop mondial. Et surprise, c'est Joe Cocker, barbu un jour, contestataire toujours, qui a créé le sample original. A l'écoute de "Woman to Woman", on ne peut que réaliser qu'en 1972, Joe avait une énorme longueur d'avance sur ses compétiteurs. 2Pac a à peine eu à retravailler la basse et à rajouter la voix pour en faire un hit pour toute une génération.

 

Notorious B.I.G. - "Juicy"

Mtume - "Juicy Fruit"

Comment parler de hip-hop, et de 2Pac de surcroît, sans évoquer l'excllent Notorious B.I.G. ! "Juicy", forcément sa meilleure chanson car elle parle avant tout de son parcours personnel, fait la part belle à des lyrics qui resteront dans les annales. Mtume, groupe de funk des années 80, a sorti le single "Juicy Fruit" en 1983 et le succès est immédiat. Version plus dansante que la reprise par B.I.G., elle fera un malheur sur la piste de danse lors de votre prochaine soirée.

 

Dr Dre - "What's the Difference"

Charles Aznavour - "Parce que tu crois"

Certains affirment que l'âge d'or du hip-hop est arrivé à son terme à la sortie du légendaire album The Chronic 2001. Et à l'écoute, douze ans plus tard, difficile de trouver un remplaçant qui aurait su lui arriver à la cheville. "What's the Difference", un des très nombreux hits de l'album, propose des featurings de Xzibit et d'Eminem, à une époque où les deux rappeurs avaient encore une aura gigantesque. Mais le vrai gangster, sans qui la chanson n'aurait pas eu le même impact, c'est Charles "Big Daddy" Aznavour, auteur de la mélodie originale sur la chanson "Parce que tu crois". On ne peut que se réjouir de savoir que notre trésor national est responsable de cette chanson qui louche quand même beaucoup vers le gangsta rap.