JE RECHERCHE
South Central : Interview à l’ouest!

South Central : Interview à l’ouest!

Votre album vient juste de sortir, pas trop stressés ?

Keith Camilleri : On est très excités ! On a pas mal de bons retours, notamment de la presse.

 

C’est votre premier disque, alors que vous jouez depuis cinq ans. Pourquoi avoir attendu aussi longtemps ?

K.C : Ca a été beaucoup de travail, ça fait un an et demi qu’on est dessus. Mais on était toujours sur la route et ça n’est pas facile de bosser en tournée ! Et puis quand tu fais un remix, tu as un original de départ alors que quand tu te lances dans l’écriture d’un album, il faut trouver un son, un concept. Tu veux faire passer un message. En tout cas, on est fier de ce disque !

 

En parlant de message, votre disque s’appelle « Society of Spectale ». South Central, adeptes du penseur Guy Debord ?

K.C : On l’a lu et on a été impressionné par ce qu’il dit, notamment  à propos des mass medias. On a donc essayé de passer le même message que lui sur notre disque. Disons qu’on est là pour faire danser les gens, mais pas que...

 

Malgré tout, vous en faites partie de cette société du spectacle, non ?

K.C : C’est sûr, c’est un peu paradoxal. Mais on essaye de s’en échapper !

 

Bon, causons musique : on savait que South Central envoyait du lourd mais sur votre disque, il y a un côté pop en plus, non ?

K.C : The Day I Die, le premier single, est sûrement le titre le plus pop de l’album, le plus commercial… comme il y en a sur les disques qu’on aime ! Et puis on a choisi de mettre pas mal de chant, ce qui donne une identité suppleméntaire aux morceaux. Comme sur The Crawl : c’est Gary Numan qui chante, un de nos héros ! Pareil pour la musique : sur The Moth, c’est Olivier Ackerman, leader d’A Place To Bury Strangers, qui joue de la guitare. On l’avait rencontré sur un festival français, on a partagé une bouteille… et puis on est tombé d’accord pour travailler ensemble !

 

Côté influence, on connaît vos accointances avec Prodigy, avec qui vous avez tourné. What else ?

K.C : Les Chemical Brothers, pas mal de musiciens français, comme Justice… Mais notre plus grosse influence reste Kraftwerk.

 

French musicians, ok. Et le french public ?

K.C : On a joué l’année dernière aux Transmusicales de Rennes : le public a accroché de suite ! 

 

South Central // Society of Spectacle // Egregore (PIAS)

http://www.myspace.com/southcentralmusic

 

" title="YouTube video player" width="655">