JE RECHERCHE
Whyd, Songkick, Traktor... les applis indispensables à tout mélomane

Whyd, Songkick, Traktor... les applis indispensables à tout mélomane

De nombreuses solutions, web ou mobiles, proposent d’améliorer votre quotidien musical. Voici notre sélection, qui vous permettra de devenir un fan de musique “augmentée”.

En 2013, le monde de la musique est une jungle. Les styles musicaux perdent leur rôle de marqueur social, les frontières entre bon et mauvais goût se floutent, et surtout, il n’y a jamais eu autant de musique qu’aujourd’hui. Si, pour simplifier notre existence, on peut s’amuser à considérer la musique en deux types (la bonne et la mauvaise), encore faut-il savoir de quel côté se placer. Ouf, nos différents terminaux numériques proposent un panel hallucinant de solutions, certaines ayant eu le temps de s’étoffer avec le temps, d’autres, tout justes sorties des cartons, promettant de grandes choses. Entre Shazam, qui repère aisément la musique du bar dans lequel vous passez la soirée, et Spotify, qui joue le parfait compagnon d’écoute en squattant votre mobile, il y a de quoi faire, plus que jamais. Puisque ce monde-ci devient également foisonnant, nous avons fait le tri pour vous.

 

Whyd

La question : Il faut bien l’avouer, ce n’est parfois pas aisé de s’y retrouver parmi les nombreuses plate-formes de streaming musical avec lesquelles nous sommes obligés de jongler. Entre YouTube, SoundCloud ou Vimeo, la potentielle mine d’or qu’est le Net peut vite devenir une forêt opaque pour trouver, puis retrouver des artistes qui nous plaisent. Il fallait bien que quelqu’un s’occupe de créer un outil simple et efficace pour structurer ce fouillis. Une start-up parisienne s’y est collée, le résultat s’appelle Whyd.

La solution : Whyd, selon les mots de ses créateurs, s’apparente à un “Pinterest de la musique” : on peut, une fois inscrit, “épingler” les morceaux de son choix et les partager à la communauté. Whyd est donc une sorte de réseau social dédiée au partage d’informations autour de la musique, sans qu’il n’y ait plus aucune barrière de format.

Edit: Le site compte aujourd'hui près de 50 000 music lovers et a ouvert ses portes au grand public très récemment, vous pouvez donc dès à présent vous y inscrire pour créer vos playlists et partager vos découvertes avec nous ! Une application mobile est déjà en préparation pour les emporter partout. De nombreux artistes, labels et radios l'ont déjà adopté, nous on vous attend sur http://www.whyd.com/greenroomsession !

 1612523_10152027177892529_1027851187_o

 20syl et Atom de C2C ont déjà rejoint la communauté

Songkick

La question : J’aime The XX, Four Tet, Woodkid et Mr Oizo, je vis à Clermont-Ferrand, et j’aimerais bien savoir comment on s’y prend pour ne pas rater un passage de ces artistes pas loin de chez moi, sans avoir à passer mon temps à rafraîchir la page “live” du site officiel de chacune de mes idoles sus-citées. Un coup de main, please ?

La solution : Songkick a trouvé un moyen de lutter efficacement contre le stress du “fear of missing out”, en vous servant de pense-bête. Il suffit de définir votre zone d’habitation et les artistes que vous aimez, et vous n’avez plus qu’à attendre qu’on vous prévienne du concert à ne pas manquer.

L’utilité : si vous êtes fan de groupes extrêmement underground, Songkick sera d’une efficacité limitée, pour le reste, c’est du tout cuit.

www.songkick.com

 

Traktor

La question : On a tous voulu être DJ, et pour la plupart d’entre nous, ce rêve s’est envolé en deuxième année de fac. Cependant, beaucoup de mélomanes ont un bagage musical conséquent, et aimeraient s’y mettre au moins dans un cadre privé, au lieu s’écouter dire “Désolé, Sabine, je mixerais bien pour tes 32 ans, mais j’ai beau être un dieu en culture musicale, je ne sais pas mixer”.

La solution : Native Instruments, célèbre développeur de logiciels destinés à la musique assistée par ordinateur, est déjà célèbre pour la version ordinateur d’un logiciel de deejaying informatique nommé Traktor. Sa version iPad, simplifiée et plus intuitive, est pensée pour tous les niveaux : les DJs chevronnés n’ayant pas envie de trimballer leur caisse de disques y trouveront leur compte, ainsi que les types comme nous, qui n’ont que des exigences simples en termes de mix.

L’utilité : tout dépend de ce que vous comptez faire : pour les feignants, Traktor n’est pas là pour mixer à votre place, et pour les excités qui comptent enflammer les dancefloors à coups de démonstrations techniques, l’appli possède ses limites. Mais elle reste numéro 1 pour le “mix tactile”.

www.native-instruments.com