JE RECHERCHE
Ces stars d’Hollywood qui n’auraient pas du s’essayer à la musique

Ces stars d’Hollywood qui n’auraient pas du s’essayer à la musique

Les plateaux de cinéma d’Hollywood sont remplis d’acteurs et d’actrices talentueux qui ont tenté leur chance dans la musique… parfois au grand dam de nos oreilles !

C’est la suite logique de notre focus sur les acteurs et actrices d'Hollywood qui brillent en musique. Cette fois-ci, on s’intéresse aux reconversions les plus désagréables pour nos tympans, et il y en a un paquet...

 

Lindsay Lohan

Linday Lohan, l’épave numéro 1 de l’Amérique, a tout de la good girl gone bad. Enfant star, mannequin dès l’âge de trois ans pour Calvin Klein Kids, actrice de soap dès 10 ans et membre assidue de tous les clubs de désintox de Californie quelques années plus tard. Elle avait d’ailleurs utilisé l’obsession des paparazzis pour ses déboires comme sujet principal de son single le plus célèbre, "Rumors". Car oui, depuis 2002, aidée par son statut d’égérie Disney, Lohan pousse la chansonnette. Elle a commencé avec les bandes originales de ses films Freaky Friday ou Confessions of a Teenage Drama. Elle a ensuite signé avec Casablanca Records et sorti deux albums, Speak fin 2004 et A Little More Personal fin 2005. Des succès corrects aux États-Unis (1.000.000 et 500.000 albums vendus) pour une qualité musicale pourtant plus que moyenne. Le retour de Lindsay Lohan en musique est fréquemment retardé depuis. Un peu comme son retour au premier plan à Hollywood...

Lindsay Lohan - Rumors

 

Bruce Willis

Bruce Willis, le héros du cinéma d’action, le protagoniste des Die Hard ou du Cinquième Élément, est revenu sur le devant de la scène l’année dernière avec Looper, après quelques années un peu difficiles. Mais ce bon Bruce a aussi un long CV de musicien en tant que chanteur, et même joueur d’harmonica ! En 1987 il sortait notamment The Return Of Bruno, un album rythm & blues qui comprenait son single le plus célèbre, "Respect Yourself". Jamais avare en lol, l’acteur avait fait la promotion de l’album par un documentaire fictif dans lequel il jouait les méga-stars. Tout un programme pour lequel Bruce Willis n’a jamais freiné face au ridicule. Deux ans plus tard sortait un deuxième album passé inaperçu, mais Willis continue tant bien que mal sa carrière de musique, au sein du groupe The Accelerators par exemple, avec lequel il avait chanté en 2003 devant les troupes américaines en Irak. Aux dernières nouvelles il officie maintenant dans The Bruce Willis Blues Band.

Bruce Willis Respecting Himself

 

Steven Seagal

Le roi de la baston, est aussi un sacré businessman. Ou peut-être avait-il simplement compris que son énorme talent d’acteur de films d’action ne durerait pas toute la vie. En plus d’être adjoint remplaçant au sheriff d’une petite ville de Lousiane et d’avoir créé via Seagal Entreprises une boisson énergétique appelée Steven Seagal’s Lightning Bolt, l’ami Steven a une riche carrière de musicien. Après avoir contribué aux bandes originales de certains de ses films, notre ceinture noire d’aikido préférée a sorti deux albums, Songs From The Crystal Cave en 2004 et Mojo Priest deux ans plus tard. Alors oui, la carrière musicale de Steven Seagal est un peu indécise, flirtant avec le folk, le blues, la world music, la pop, le funk et plus encore, mais le bougre peut se vanter d’avoir faire eu un duo avec Stevie Wonder. Il se vantera peut-être moins du single soupe “Girl it's alright”, qu’on vous offre ici.

Steven Seagal - “Girl it's alright”

 

Eddie Murphy

Il reste l’une des grandes figures du stand-up américain, une membre emblématique du fameux Saturday Night Live au début des années 80 et l’un des acteurs comiques les plus incontournables depuis le début de cette décennie (Le Flic de Beverly Hills, Docteur Dolittle et tout un tas de voix de dessins animés, dont l’âne de Shrek). Mais Eddie Murphy a aussi eu une carrière de chanteur R&B, aux choix et à l’humour souvent douteux. En 1985 il sort son premier album solo How Could It Be qui ne le met pas sur les rails de la qualité (la chaîne américain VH-1 plaçait le single "Party All the Time" 7e des 50 pires chansons de tous les temps). Il continuera à sortir des albums, cinq au total, jusqu’en 1993. L’année où il touchera le fond avec un duo complètement improbable avec Michael Jackson, "Whatzupwitu" où les images, les paroles et la musique entrent en fusion pour créer une horreur sans précédent.

Eddie Murphy feat. Michael Jackson - "Whatzupwitu"

 

Keanu Reeves

Comment, Keanu Reeves, le héros de la ménagère de moins de cinquante des années 90 avec Speed, le modèle pour toute baston chorégraphiée entre copains depuis la trilogie Matrix, le jeune premier de Point Break il y a plus de 20 ans aurait eu une carrière de musicien ? En 1991 il formait avec un autre acteur, Robert Mailhouse, le groupe de rock alternatif Dogstar, pour lequel il officiait à la basse et qui avait comme premier joli nom celui de Small Fecal Matter (petite matière fécale). Dogstar a tout de même servi de première partie pour David Bowie ou Bon Jovi sans réellement atteindre un vrai succès commercial. C’est certainement imputable à la qualité toute relative de leur musique, qui ne les empêchera pas d’avoir, excusez du peu, Weezer comme groupe d’ouverture. Dogstar sortira deux albums, Our Little Visionary en 1996 et Happy Ending en 1999. Un titre qui annonçait la fin du groupe quelques années plus tard. Reeves et Mailhouse ont rejoué dans le groupe Becky, que ce premier a rapidement quitté pour manque de temps.

Dogstar au Tonight Show de Jay Leno