JE RECHERCHE
Radiohead : The King of the Limbs

Radiohead : The King of the Limbs

Après la folle semaine qui aura précédé la sortie de « The King of the Limbs », initialement prévue samedi dernier et avancée d’un jour en raison de l'impatience générale, place à la seule vérité qui vaille, celle des oreilles. Première écoute : l’impression de nager dans une mer de guimauve. Pas glop. Seconde écoute, même topo, avec le sentiment d’avoir affaire au successeur de « The Eraser », premier album solo de Thom Yorke. Ce dernier aurait-il fait main basse sur le groupe ? Et puis, surtout, où sont passées les guitares ?

 

Troisième écoute. La mer de coton s’entrouvre, laissant enfin place à quelque chose qui accroche : Bloom et Morning Mr Magpie. Ballade africano oxfordienne, la première semble filmer Fela Kuti marchant au milieu du fog londonien. La seconde aurait pu s’afficher en compagnie des autres tracks peuplant le Rainbow de l’opus précédent : sur un beat faisant des hoquets, des semblants de riff tentent faussement de s’imposer, bien conscients que ce qui agite aujourd’hui Thom Yorke, ce sont les blip blip des laptops. Car au final, pour rester dans la métaphore cotonneuse, l’auditeur reste dans le brouillard.

 

Perdu dans les Limbs

Ainsi, Feral largue définitivement les amarres : pas que ce soit de la mauvaise electronica ; mais est-ce encore du Radiohead ? La bande d’Oxford avait toujours su ménager les climax. Et trancher quand il le fallait : ici, tout est au même niveau. De la traînanteCodex aux effluves éthérés de Lotus Flower, impossible de savoir quand faire la grimace, et quand boire la soupe. Avec Radiohead, cela semblait jusqu’alors impossible. « The Kings of the Limbs » marque-t-il le début de la fin ? A moins que ce ne soit le contraire : une chose est sûre, tout ça devient un peu trop prise de head.

 

Radiohead / / The King of the Limbs

Téléchargement MP3 et vinyle sur http://www.thekingoflimbs.com/

 

Reno Vatain