JE RECHERCHE
Azealia Banks offre un lifting au "Barely Legal" des Strokes

Azealia Banks offre un lifting au "Barely Legal" des Strokes

Voilà une reprise osée ! En offrant une relecture inédite d'un morceau des Strokes, la rappeuse new-yorkaise arrive à faire oublier qu'on attend désespérément son premier album.

Si on vous parle régulièrement d'Azealia Banks, c'est qu'elle nous en donne l'occasion. Le problème, c'est qu'on aimerait parler plus souvent de musique. La rappeuse phénomène, qui a fait de 2012 son année grâce à d'excellents EPs, s'est placée sur les bons rails. Mais le temps a fait son œuvre, et le premier album qu'elle promet maintenant depuis des lustres n'arrive toujours pas. Toujours prompte à se confronter à ses pairs dans des joutes verbales sur Twitter, elle fait souvent passer la musique au second plan, malgré le fait qu'elle alimente régulièrement son compte SoundCloud avec des morceaux improvisés. Dernière affaire en date : son appropriation du morceau "Harlem Shake", qui n'a pas été au goût de son auteur originel, le producteur Baauer.

Aujourd'hui, c'est une reprise qu'elle propose, et pas des moindres : s'attaquer aux Strokes, et surtout au tube "Barely Legal" (issu de Is This It sorti en 2001), c'est s'exposer au danger de faire moins bien à coup sûr. Le parti pris de miss Banks l'a sauvée de cette déconvenue. C'est bien simple : elle est repartie de zéro ! L'instrumentation, signée Linderbergh Palace, est archi-efficace, Azealia a l'occasion de faire un joli score au micro en s'exposant au chant, bref, c'est efficace et on en redemande. Et l'album ? Sujet tabou, on vous dit.