JE RECHERCHE
Electro française : Pour un printemps électronique

Electro française : Pour un printemps électronique

French Touch 2.0, post Banger, post minimal, disco plus ou moins trash, appelez ça comme vous voulez : en ce début de décennie post 00’s, la France soigne plus que jamais son dancefloor, et ça s’entend. Pedro Winter, jamais le dernier à pousser un cocorico gavé de BPM avait donc envie de prendre  « une photo de famille » de son crew, histoire de faire le point ; ce sera la compile « Let the Children Techno », initiée et mixée par ses soins (sous le pseudo Busy P) et Dj Medhi. Sortie en février dernier, la galette fait le tour des forces en présence en 20 morceaux inédits, entre vieux briscards de la première heure (Mr Oizo, Cassius, Dj Medhi, Zombie Nation) et nouveaux venus (Siriusmo, SebastiAn, Breakbot). Et effectivement, le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat est éclectique. Grand absent de ce passage en revue, le duo Justice, qui prépare son retour (nouvel album prévu pour cette année, encore aucune date à se mettre sous la dent), et dont le single Civilization tourne déjà plein pot sur le net. Dans les bacs pour de bon le 4 avril, le monde entier connaît déjà par cœur les riffs synthétisés de cette hymne de stade, et pour cause : c’est la bande son de la nouvelle campagne de pub adidas, et le moins qu'on puisse dire c'est que le duo fait la ola sur son titre taillé pour les stades.

 

French touche-à-tout

En attendant, mister Pedro compile tout ce que l’Hexagone compte de talentueux pousseurs de boutons (dont la plupart sont signés sur son label, hein, faut pas rêver non plus) : Mr Oizo s’amuse à citer Katerine et son « Louxor » sur Let the Children Techno, SebastiAn fait péter les synthés bodybuildés (Enio), parfait teaser de son album qui sortira le 30 mai (on y reviendra très bientôt), Siriusmo fait l’Idiot sur un beat booty, Gesaffelstein reboote la minimal, l’air de rien (The Voice), le track de Discodeine ne manque pas de Grace et Breakbot revisite le disco en 2.0 (Shades of Black) : France rime avec dance, more than ever.

 

En marge du Ed Banger crew, d’autres frenchies flirtent actuellement avec les sommets électro pop : The Shoes, dont le « Crack My Bones » est aujourd’hui sur toutes les lèvres, leur voisin et ami Yuksek, dont le second album, prévu ce printemps, sera « moins tech et plus pop », dixit l’artiste, ou encore Arnaud Rebotini qui laissera de côté son rock project Black Strobe pour mieux revenir au dancefloor. Premier single prévu le 11 avril (les premiers extraits de Personal Dictator envoient du lourd), en préambule de la sortie de « Someone Gave me Religion » (23 mai). Enfin, Pierre LX, jeune producteur français installé à Londres, sortira son premier opus, « Out 1 », le 11 avril également. Fan de bass music et de minimal, couvé par la Fabric, il pourrait bien fait partie lui aussi de la relève.

 

http://www.edbangerrecords.com/

www.myspace.com/yuksek

www.myspace.com/arnaudrebotini

www.myspace.com/pierrelx

 

Reno Vatain