JE RECHERCHE
Marseille, capitale européenne de la musique 2013?

Marseille, capitale européenne de la musique 2013?

Petit aperçu des ressources musicales de la capitale phocéenne grâce à cinq groupes locaux passionnants.

Le scandale David Guetta ne cesse de faire grincer les dents des Marseillais et des personnalités politiques de la région, mais la métropole des Bouches-du-Rhône ne doit pas s’embourber dans cette sombre affaire. Marseille, capitale européenne de la culture pour l’année 2013, possède un vivier de groupes passionnants et s'avère être bien davantage que la ville historique d’un rap français moribond. La preuve par cinq.

 

Aline

C’est l’un des fleurons du fameux renouveau de la pop à la française, Aline (anciennement Young Michelin) est le projet du Marseillais Romain Guerret, qui veut rendre autant hommage à la (bonne) chanson française aux accents new wave de Daho qu’aux mélodies mélancoliques de The Cure. En 2010, Young Michelin remportait le concours défricheur des Inrockuptibles CQFD. Depuis, une menace de procès par la firme au bibendum aura contraint le groupe à changer de nom pour Aline (un hommage au personnage chanté par Christophe ?) et le groupe a surtout perfectionné son art. Début janvier sortait Regarde le Ciel, premier album épatant porté par le single “Je bois et puis je danse” qui n’aura plus quitté nos cerveaux et nos cœurs. La formule est simple, les guitares claires et les émotions immédiates. Une réussie couronnée par le magazine Magic, qui en aura fait sa couverture pour inaugurer 2013.

Aline - “Je bois et puis je danse”

alinemusique.wordpress.com

 

123MRK

C’est le petit prodige de la musique électronique française, le seul qui soit parfaitement dans la mouvance d’outre-Manche et le seul capable de rivaliser avec le niveau insolent des Anglais depuis quelques années. Ce Marseillais est pourtant le plus discret du monde et fuit les projecteurs. À 23 ans seulement il a trouvé le parfait équilibre entre bass music et UK-garage (un dérivé typiquement anglais de la house), qui le place dans la lignée des génies précoces que sont James Blake, Rustie ou Mount Kimbie. Sa patte mélodique est inimitable, ses grooves sont organiques, et son utilisation des voix, qu’il découpe et triture dans tous les sens, est passionnante. Plutôt discret depuis quelques mois, 123MRK vient de mettre un point final à son prochain maxi, dont on devrait avoir des nouvelles sous peu. En attendant vous pouvez réécouter le fabuleux Refined Madness.

" target="_blank">soundcloud.com/123mrk 

 

Date With Elvis

Ce jeune et mystérieux Marseillais a trouvé sa voie en calquant son nom sur celui du huitième album d’Elvis Presley et du quatrième album des Crams, tous deux intitulés A Date With Elvis. Depuis, Yohan Demeillers, chanteur, compositeur et guitariste de son projet (très) personnel poursuit cette lignée rock’n’roll brute et fait honneur à ses racines blues et garage. Il confesse rechercher avant tout la rage et l’énergie explosive de la musique, plus encore que la mélodie, qui lui vient pourtant naturellement. Son premier EP Let Me Go, violent et jouissif, est paru l’année dernière sur le label de La Dame Noir, le bar/club activiste de Marseille. Il lui a valu de faire la couverture du magazine Tsugi en octobre avec treize autres révélations françaises sur lesquelles la scène hexagonale se construira demain. Il tourne de plus en plus avec son nouveau batteur Jean-Pierre Léon et parle d’un premier album pour 2013, On a hâte !

Date With Elvis - “Let Me Go!”

http://www.facebook.com/datewithelvis 

 

Nasser

Le trio marseillais Nasser est depuis quelques années à la pointe de l’électro-rock français, venu réveiller les nuits de la Canebière. Une formule guitare-batterie-machine-voix qui va à l’essentiel et déploie des monstres d’énergie. Nicolas Viegeolat (batteur, chanteur), Simon Henner (guitares, claviers) et Romain Chicha (machines) se sont lancés fin 2008, ont sorti leur premier maxi un an plus tard et un premier album surpuissant au premier semestre 2011, #4, qui se réclame autant de LCD Soundsystem que des Pixies ou de Daft Punk. Nasser a déjà prévenu que 2013 serait l’année du grand retour avec un album presque terminé et prévu pour septembre, précédé d’un single attendu dans moins de deux mois. Un deuxième disque annoncé plus pop, plus chanté. En attendant le groupe a bien mérité qu’on vous fasse une petite cure de rappel avec leur tube le plus évident, "Come On".

www.facebook.com/wearenasser 

 

Amine Edge

Né en 1983, Amine Edge a très vite fait figure de petit prodige, commençant à mixer dès ses 13 ans, pour un premier DJ set en club trois an plus tard, bien avant qu’il ait l’âge légale d’y traîner. À partir de 2007 il sort ses premiers morceaux sur le microlabel de la région PACA Home’s Art Music avant de vite commencer à s’exporter. Aujourd’hui il enchaîne les maxis et passe d’un label à l’autre (Nurvous, Neim, Katchuli, Running Wild, Diynamic rien que pour 2012) et a trouvé avec son grand copain DANCE un duo parfait. Fans de disco et de funk tous les deux, ils sont à la tête du mouvement G-house ou gangsta-house (qui emprunte à la house, au funk ou au hip-hop). Ils préparent un album ensemble pour le légendaire label Get Physical (tenu par les non moins grands DJ T, M.A.N.D.Y. et Booka Shade) et sont l’une des grosses sensations house françaises de l’année !

soundcloud.com/amine-edge 

 

Photo de une © www.marseille-tourisme.com