JE RECHERCHE
James Blake revient au printemps avec un nouvel album, "Retrograde" en écoute

James Blake revient au printemps avec un nouvel album, "Retrograde" en écoute

Le beau gosse de la soul électronique anglaise, qui avait disparu des radars, a mis tout les atouts de son côté pour faire de 2013 son année.

Régulièrement controversé, mais jamais égalé. Le cas James Blake est fascinant à plus d'un titre. Le début de carrière de ce jeune producteur anglais a été fulgurant, la légitimité qu'il a tiré du succès de ses premiers EP's sortis sur les prestigieux labels R&S Records (qui a donné sa chance à Aphex Twin à ses débuts...) et Hessle audio l'ayant propulsé au range de "next big thing" de la musique électronique anglaise. Puis son premier album éponyme, sorti en 2011, a bouleversé le jeu qui semblait s'être mis en place. Plus aride et épurée qu'à ses débuts, sa musique, maintenant support de sa voix de velours, s'apparentait davantage à une soul électronique douce-amère qu'à une version améliorée de ce qu'on appelait encore "dubstep", et dont il était censé être le nouveau héros. Ce changement en a enchanté certains, et contrarié d'autres. James Blake, en tout cas, porte déjà la marque des grands : il ne laisse jamais indifférent.

Après deux maxis supplémentaires en 2011, il n'avait donné que peu de nouvelles l'année dernière, mis à part une prestation remarquée au Pitchfork Music Festival Paris à l'automne dernier. La rumeur d'un retour courait depuis lors, amplifiée par l'apparition de quelques nouveaux morceaux joués lors de ses récentes prestations scéniques. Puis l'information est tombée, rapidement accompagnée d'une illustration musicale concrète : James Blake sortira son second album, nommé Overgrown, le 8 avril sur Republic Records. Un premier single a été dévoilé hier sur la fameuse radio anglaise BBC Radio 1, il s'appelle "Retrograde", et il dépasse toutes nos attentes. En attendant l'album, et la possibilité d'un nouveau passage en France (pour l'instant, ça n'a pas l'air prévu...), voici de quoi faire plaisir à nos oreilles en mal de douceur.