JE RECHERCHE
Album de la semaine : My Bloody Valentine - m b v

Album de la semaine : My Bloody Valentine - m b v

Deux décennies après l'incontournable Loveless, les Irlandais bruitistes prennent leurs fans de vitesse en publiant leur nouvel album sur leur site officiel. Joli coup, certes, mais le résultat s'avère décevant.

Vingt-deux ans. C'est ce qu'il aura fallu à My Bloody Valentine, et surtout à son leader et compositeur principal, Kevin Shields, pour réussir une nouvelle mise en bacs. Le groupe irlandais, officiellement, n'avait rien sorti depuis l'incontournable Loveless, sorti en 1991. Entretemps, plus rien ou presque : Kevin Shields, souffrant des oreilles, a préférer arrêter les larsens de guitare, sans jamais réussir à raccrocher totalement. Si la reformation effective du groupe, après plus de dix ans de hiatus, fut officialisée en 2007 pour être suivie d'une tournée mondiale, on commençait à ne plus vraiment croire à l'existence de nouvelles compositions, même si Shields a juré avoir écrit les trois quarts d'un album pendant ses années de convalescence. Samedi soir, le groupe a pris tout le monde de court via un statut Facebook : non seulement ce nouvel album existe... mais il n'attend que nous, là, tout de suite, via le site officiel du groupe.

Pas de plan de communication, de promotion en amont, rien, My Bloody Valentine surfe sur le buzz du culte, comme Radiohead avant lui, avec la force de frappe d'une communauté de fans galvanisée par l'idée d'un retour gagnant en sus. Le résultat, s'il a l'air de remplir leurs attentes, est évidemment honnête : on ne jette pas Kevin Shields aux oubliettes comme ça. Moins de 48 heures après sa sortie, cependant, m b v montre rapidement des faiblesses. "She Found Now", si elle active des leviers émotionnels faciles d'accès pour tout fan de My Bloody Valentine qui se respecte, sonne creux au bout de quelques écoutes : Oui, on dirait du Loveless, mais en moins bien : le bruit est là, la voix éthérée aussi, sans oublier la légère douleur auditive rendue supportable par de belles mélodies oniriques, mais la magie du cuistot n'opère pas. Le reste de l'album, passé "Only Tomorrow", ne se paie même pas le luxe d'être réellement captivant, et on décroche très vite. Bref, impossible de dire que l'attente fut vaine, mais m b v semble bien n'être qu'un ersatz dont l'utilité première est de réveiller des souvenirs oubliés. Un album que l'on oubliera vite, comme souvent lorsqu'un groupe se reforme pour de mauvaises raisons.

 

m b v (autoproduit)

Sortie le 2 février 2013

Site Internet / Facebook

L'album est en écoute ci-dessous.

 

 

"she found now":

"only tomorrow":

"who sees you":

"is this and yes":

"if i am":

"new you":

"in another way":

"nothing is":

"wonder 2":