JE RECHERCHE
Album de la semaine : Local Natives - Hummingbird

Album de la semaine : Local Natives - Hummingbird

Après de longues années d'absence, le quatuor de Los Angeles renouvelle son indie-folk en créant des courants d'air, pour un résultat qui frôle la virtuosité.

On les avait prévenus : à trop vouloir attendre avant de publier un nouvel album, les gens finiraient par les oublier. Les Local Natives n'en ont fait qu'à leur tête. Ce groupe d'indie-rock de Los Angeles, que tous les médias ont annoncé comme prometteur, à l'époque de leur premier disque Gorilla Manor sorti en 2009. Sauf qu'à notre époque, les gens se lassent. Eux, pendant ce temps-là, ont mûri juste ce qu'il faut, notamment en jouant avec Arcade Fire et The National, et ont pris le temps d'enregistrer un petit bijou nommé Hummingbird.

Qu'on se le dise : la formule n'a pas changé du tout au tout. Les quatre post-adolescents possèdent toujours cette candeur toujours si difficile à reproduire lorsqu'on ne la possède pas du premier coup. C'est peut-être un point commun que partagent les Local Natives avec bon nombre de groupes de la scène indépendante scandinave : ils n'ont pas peur des mélodies, des ballades, de toutes ces choses que tout bon groupe des années 10 se refuserait d'effleurer de peur de paraître mielleux. Forcément, lorsqu'on écoute "Ceilings", on ne touche que la grâce du doigt, et elle se porte toute seule, à défaut d'être charpentée par des termes tels que "énergie" ou "efficacité". Non, c'est juste beau. Le piano de "Black Spot", hypnotique et triste, pourrait presque faire penser aux grands frères de la côte Est Grizzly Bear. Les deux groupes partagent le même comportement soigneux, les mêmes tics d'organisation. Les Local Natives ont encore de la jeunesse en eux, et c'est ça qui les élève. Si Hummingbird ne les élèvera pas en superstars du petit club des intellectuels de la musique indé, il se situe déjà dans les hautes sphères du genre. On espère que ceux qui ont oublié l'existence de ce groupe se rappelleront à quel point ils ont pu apprécier leur premier effort. Leur émerveillement n'en sera que plus beau.

 

Hummingbird (Infectious Music / PIAS)

Sortie le 28 janvier 2013

Site Internet / Facebook