Music par Mathias Riquier 16.01.2013

5 chansons qui nous donnent envie d’écouter le prochain Black Sabbath

Ils reviennent ! Pierre angulaire indiscutable du rock, rentré au Rock & Roll of Fame il y a peu, Black Sabbath repart sur les routes. Rétrospective.

Considéré pour beaucoup comme la source du hard rock et du heavy metal, Black Sabbath a tout conquis. Grâce à la personnalité incroyable du chanteur Ozzy Osbourne, qui n’a pas hésité à croquer la tête d’une chauve-souris lors d’un concert, le groupe britannique a longtemps eu le monde à ses pieds. Tony Iommi, le guitariste aux phalanges manquantes, reste le vrai génie de la formation et on prête à son handicap la raison du son si particulier et visionnaire qu’il a créé. La légende veut d’ailleurs que le signe des cornes du diable fait à la main par tous les fans de métal vienne de là.

Le retour du groupe en studio et en live, même si le résultat n’égalera jamais la perfection des premiers albums, fait déjà trépigner d’impatience leurs nombreux fans. Voici donc, pour célébrer leur retour, une sélection des meilleurs morceaux du groupe, ainsi qu’un live à Paris en 1970 qui vous montrera la présence scénique du Ozzy Osbourne d’alors, bien loin du papy neurasthénique que l’on a tous vu sur MTV.

 

« Black Sabbath » 

Première chanson du premier album, ce morceau de six minutes a posé les bases du hard rock pour les 20 ans qui ont suivi. Un voix puissante mais claire, un guitare qui alterne lenteur et rapidité, des paroles qui font référence à Dieu, au diable, à l’occulte et une accélération soudaine qui met le feu. Du Black Sab’ dans le texte.

 

« Paranoid »

Chanson la plus connue du groupe, elle est plus accessible que le reste de la discographie car plus courte et linéaire. Même si elle n’a pas la faveur des puristes, elle reste une chanson que l’on fredonnera sans même savoir son nom.

 

« Iron Man »

Le saviez-vous ? L’intro a très clairement a inspiré Daft Punk pour le début du morceau « The Brainwasher », et se retrouve bien sûr dans le générique de fin du film « Iron Man ». C’est aujourd’hui la chanson la plus populaire chez les gens qui ne connaissent pas réellement Black Sabbath.

 

« War Pigs »

Chanson anti-guerre par excellence, « War Pigs » aurait pu valoir au groupe pas mal d’ennuis. Souhaitant ouvertement la mort des « porcs de la guerre », elle est aussi d’une construction diabolique grâce à un solo impeccable de Toni Iommi. Inratable pour quiconque voudrait découvrir Black Sabbath.

 

« Sweet Leaf »

Chanson encensant l’usage de produits illicites, elle est avant tout un dialogue surréaliste où Ozzy parle littéralement à une plante et lui déclare sa flamme. D’un comique imparable et d’une musicalité parfaite.

 

Bonus : Live in Paris – Olympia 1970

Filmé à l’Olympia, ce live d’une heure vous montrera l’énergie inépuisable d’Ozzy Osbourne et l’exécution parfaite de la performance scénique du groupe. En espérant retrouver un peu de cette magie lors de ce retour tant attendu.