JE RECHERCHE
Danger Mouse & Daniele Luppi : Rome

Danger Mouse & Daniele Luppi : Rome

Sacré producteur de la décennie, l'homme de l'ombre de Gnarls Barkley et de Demon Days dégaine aujourd’hui un album western. Pour quelques dollars de plus ?

Le secret le mieux gardé de l'ouest va finalement déferler sur nos plaines à rides - aux coins des yeux. Pourquoi cette moue ? Parce qu'on pouvait attendre avec suspicion l'album d'un producteur et d'un arrangeur, enregistrant dans le studio d'Ennio Morricone non pas une fictive bande originale de film, mais bien de la pop. Quand on sait que les deux compères ont déniché et emprunté tout un tas d'instruments vintage locaux (dont une basse aux mythiques Goblins, le groupe attitré de Dario Argento), on pouvait tout imaginer. Plus encore en sachant que Crazy reposait sur un sample extrait du western spaghetti « Django, prépare ton cercueil » avec Terence Hill. Mais si la présence de Jack White faisait espérer une sorte de Brothers (produit par Danger Mouse pour les Black Keys), l'invitation de Norah Jones avait éteint le feu de camp. Ranch ta chambre !

Pendez-les haut et court ? Quand même pas.

Abattons les cartes : non, il n'y aura pas de hit ce coup-ci. Et à part la soul trébuchante de Two Against One, on imagine même mal un single. Soleil sourd ou présence d'indiens, "Rome" avance avec prudence. Une basse qui marche au pas, les sabots encapuchonnés pour ne pas se faire repérer (Rose With The Broken Neck). La guitare aux cordes d'acier cliquette à ses côtés, comme les étoiles sur des éperons. Et le vent des violons qui traverse les trous de votre stetson comme seule mélodie. Parfois des voix résonnent dans la mesa (Roman Blue), signaux de fumées esthétiques mais inconsistants : "Rome" est un album atmosphérique.  Ambiance Sparkle(crazy)horse. Les aficionados des orchestrations chiadés en auront quand même pour leurs pesos. Les autres réserveront l'album aux longues traversées de déserts solitaires.

Danger Mouse & Daniele Luppi // Rome // EMI (Sortie en avril)

http://romealbum.com/

H.P.