JE RECHERCHE
The Strokes : Premières mesures d'«Angles»

The Strokes : Premières mesures d'«Angles»

"I've been all around this town / Everybody singing the same song for 10 years". Ces paroles sont extraites du single The Undercover Of Darkness, offert aux fans des Strokes le 9 février sur leur site officiel. Ce nouveau single du groupe New Yorkais a été accueilli comme du pain béni par des fans affamés. Petit rappel des faits: les Strokes nous avaient ouvert l'appétit, il y a deux ans déjà, quand Julian Casablancas annonçait qu'ils avaient écrit de nouveaux titres pour leur prochain album, inspiré par Thin Lizzy et Elvis Costello. Puis les tensions au sein du groupe n'étaient dès lors pas restées secrètes et l'album étant de plus en plus retardé, on aurait été aussi peu surpris par leur split que par celui des White Stripes récemment officialisé. Les escapades en solo de Julian Casablancas et Albert Hammond Jr ou les side-projects Little Joy et Nickel Eye trahissant des égos insatisfaits, il était d'autant plus légitime de s'inquiéter pour l'avenir du groupe.

That's all Strokes!

Comme dans les meilleurs happy ending à l'américaine, l'album Angles sera bel et bien dans les bacs dès le 21 mars. Mais avant même de l'entendre, il y plane comme un air de compromis. Pour la première fois dans l'histoire du groupe, Julian Casablancas a enregistré séparément des autres. Et si on s'en tient au premier single, ça lui fait perdre de son coffre, à croire que sa puissante voix cassée était autrefois échauffée par les disputes en studio. Le bassiste Nicolai Friture a annoncé lors du passage du titre sur BBC 1 que l'album aurait le son qui aurait dû exister entre « Room On Fire » et « First Impressions of Earth », le dernier album à la production qui dénotait beaucoup avec le garage des débuts du groupe. Ils auraient donc réussi à arrondir les angles sur cet album dont on connait le tracklisting : on y trouvera des titres appelés Machu Picchu et Metabolism. La pochette de l'album a aussi été rendue publique, c'est une peinture d'un Belge peu connu, Guy Pouppez. Le graphisme est axé sur des cubes aux différentes perspectives et aux multiples points de fuite, ce qui sied parfaitement au concept d'Angles. On espère surtout que cet album ne nous fera pas regretter qu'avec les Strokes, The End Has No End.

Charline Lecarpentier

The Strokes // Angles // Sony (Sortie le 21 mars)

http://new.thestrokes.com/