JE RECHERCHE
Metronomy : l'English Riviera

Metronomy : l'English Riviera

Tubes à l'horizon ! Le 11 avril sortie de  "The English Riviera", le troisièmede Metronomy. Le premier single She Wants, illustré par un clip au ralenti n'a fait qu'accélérer notre envie d'en savoir plus !

 

Même s'il reste toujours ancré dans une atmosphère dancefloor, Joseph Mount n'a pas peur de déplacer ses propres balises. A la découverte de son second album Nights Out, c'était déjà vrai, avec son troisième The French Riviera ça le sera plus encore. Son tube Heartbreaker lui donnait le vent en poupe en 2008 et il n'a pas oublié son public, friand d'atmosphères nocturnes et mélancoliques. Pour enregistrer cet album, il a quitté sa chambre et investi un vrai studio. Inspiré par ses fréquents retours aux sources dans le Devon, même s'il vit entre Londres et Paris, le leader de Metronomy a dédié cet album à la côte Ouest britannique. Mais ses nouvelles influences sont elles plutôt américaines : Herbie Hanckock et Fleetwood Mac, ce sont les noms qu'il cite en interview, expliquant que le fait de délaisser la programmation au profit d'instruments lui a donné envie de s'intéresser aux enregistrements studios des années 70.

Des sons funky et groovy bercent donc ce nouvel album même s'il reste toujours très électro. Ces changements ne sont pas non plus sans conséquences sur la façon de jouer live. Et si Joseph Mount reste le cerveau, le groupe s'étoffe : pour remplacer le démissionnaire Gabriel Stebbing, il a recruté Anna Prior et Gbenga Adelekan en plus du fidèle Oscar Cash. Voilà une équipe bien armée pour assurer à Nights Out une suite très éloignée d'une gueule de bois. Le premier single, She Wants, même s'il trahit une cadence ralentie, s'avère justement encore plus hypnotique. Si vous n'y avez pas encore goûté, il est en téléchargement gratuit sur le site officiel. Enfin, son clip engourdi tourné dans les dorures du Café Carmen à Paris nous prouve que le regard de Joseph Mount sur les nuits de fêtes ne cessera jamais de nous étonner. La vidéo, truffée de références au temps qui passe, vous rappellera à l'ordre si vous n'avez pas déjà réglé l'alarme sur votre réveil pour ne pas rater cette sortie qui devrait marquer le printemps.

Pour patienter, retrouvez Joseph Mount dans l'interview accordée à Green Room voilà quelques semaines, à l'occasion de son passage à Paris.

Charline Lecarpentier