JE RECHERCHE
Depeche Mode 2013 : They don’t enjoy the silence

Depeche Mode 2013 : They don’t enjoy the silence

Les fans qui ont récemment eu la surprise de découvrir Dave Gahan dans une publicité Volkswagen le savaient déjà, mais le vieux bolide Depeche Mode continue en dépit d’un fort kilométrage à rouler correctement. La preuve avec une tournée française en 2013 et surtout un nouvel album aux contours encore volontairement flous.

Contrairement au hit des années 90, le trio anglais n’aime pas le silence. Pour leurs 30 ans d’existence, Gahan et des copains avaient déjà livrés un album studio (« Sounds of the Universe », 2009) plutôt au dessus de la moyenne et disons le hautement respectable. Non content d’avoir inspiré quatre générations électroniques et de résister – musicalement, physiquement - au temps qui passe, Depeche Mode avait aussi redonné des nouvelles l’année dernière avec un triple album de remixes « Remixes 2: 81–11 » un peu plus dispensable où l’on peinait à voir quel jeune artiste était encore capable de foutre une tannée aux vieux de la synth-pop.

Peut-être est-ce pour cela que Depeche Mode – qui n’a jamais aussi bien porté son nom – continue d’exciter les foules, au point que l’annonce d’une nouvelle tournée et d’un nouvel album en 2013 éclipse instantanément tout autre information musicale. De passage à Paris fin octobre pour une conférence de presse à la Gaîté Lyrique, les rois mages du synthétiseur n’ont pourtant pas livré de scoop fondamental ; la nouvelle de deux dates françaises l’année prochaine (le Stade de France le 15 juin et les arènes de Nîmes le 16 juillet) avaient déjà filtré un peu partout sur le web, idem pour le prochain album dont la principale interrogation était encore de savoir si Depeche Mode resterait dans son écurie d’origine (Mute) où si les cinquantenaires seraient finalement tentés par une infidélité – appelons ça un divorce à l’amiable.

Sur ce point, le groupe a tranché : si le fondateur historique de Mute, Daniel Miller, sera encore de l’aventure, les chances de voir sortir le nouvel album sur le label anglais s’avèrent quasi nulles. Quelque part entre « Violator » et « Songs Of Faith And Devotion » dixit Martin Gore, le nouvel album au titre encore inconnu suscite d’autres interrogations, puisqu’on aura également appris que Dave Gahan a cette fois-ci composé cinq titres et co-écrit un autre avec Martin Gore. Au final, plus d’une vingtaine de morceaux captés en studio mais dont la totalité ne devrait pas se retrouver sur le disque. Pour patienter encore quelques mois, on pourra réécouter l’envolée solo de Dave Gahan avec ses potes de Soulsavers cette année sur « The light the Dead see », mais aussi celle de Martin Gore avec son side-project VCMG. Deux conceptions du découchage à l’image des frères ennemis de Depeche Mode, avant le retour au bercail en 2013.

www.depechemode.com/
En concert au Stade de France le 15 juin, aux Arènes de Nimes le 16 juillet