JE RECHERCHE

Hot Chip : "One life stand"

Jusque là, les Anglais nous avaient cuisiné en douceur avec leur second album The Warning, puis avaient durci le ton en 2008 sur Made In The Dark pour prendre d'assaut les clubs. Cible atteinte avec les titres "Shake A Fist" et surtout l'irrésistible "Ready For The Floor", le nerd à binocles qui sommeillait en vous s'était rapidement retrouver à bouger son corps sur des beats technos sur les parquets cirés de France et d'ailleurs.

Cheap Party

Après leur beau succès d'estime, les deux fondateurs du groupe, Alexis Taylor et Joe Goddard, se sont alors récemment échappés pour des projets solos réussis. Hélas, à l'écoute de One life stand on est en droit de se demander s’ils n’y ont pas épuisé leurs forces, tant ce quatrième album semble en manquer. Sur One Life Stand, les synthés kitsch et les mélodies sirupeuses prennent une ampleur embarrassante, et en épluchant le disque, on se pique à des influences 80s qui flirtent outrageusement avec le mauvais goût.  N’ayant pas peur du four, Hot Chip va même jusqu'à ressusciter La Isla Bonita de Madonna sur "I Feel Better". Quelques bonnes nouvelles, tout de même. En faisant abstraction de son intro has-been, "We Have Love" reste diablement entêtant, tout comme le très new wave "Thieves In The Night". Dans l'efficace single "Take It In", on sent tout de même le soufflet retomber, et les ballades tombent systématiquement à plat comme sur "Alley Cat" et "Slush". Si leurs plus fervents fans risquent de perdre la frite face à cette déception, peut-être les nouveaux convertis y trouveront-ils leur bonheur. C'est tout ce qu'on leur souhaite!

Hot Chip: "One Life Stand" (EMI)

http://www.myspace.com/hotchip

Charline