JE RECHERCHE
Animal collective – Centipede Hz

Animal collective – Centipede Hz

Mi mai, la nouvelle tombe et « Centipède Hz » est annoncé par une vidéo trailer des plus étranges, laissant le mystère entier. Les cinq mois qui nous séparent d'aujourd'hui passent à la vitesse de la lumière, 5 mois où le groupe s'est soudain réveillé de son hibernation pour devenir tout à coup hyperactif. A tour de bras, voilà un clip totalement halluciné sous forme de road trip dans le désert, ici une radio au nom du groupe, par là quelques chansons inédites d'Avey Tare et panda Bear, et au bout de tout ce fouillis, sans prévenir, débarque l'album entièrement à l'écoute, Comme ça.

Et là, c'est le drame. Sidérant de facilité, folie furieuse habitant chacun des morceaux, mélodies qui jonglent avec nos nerfs, on a l'impression qu'un vrai cirque a pris le contrôle de nos oreilles dès la première chanson. Si cet album marche bien sur les traces de « Merriweather post pavilion », il semblerait bien que les 4 freaks ont rajouté une double dose de bonne humeur tout le long.

 

Plus pop mais pas moins jouissif, le groupe prend bien garde de ne jamais s'aventurer sur des chemins trop faciles, comme avec « wide eyed » et son rythme tournant en boucle, ou encore « monkey riches » qui nous perd par ses mini solos dans tous les sens. En fait, on a le sentiment d'avoir devant nous une bande d'enfants qui se sont amusé avec tout ce qu'ils ont trouvé, et qu'ils en ont sorti un bordel fantastique long de 50 minutes. On en sait pas où on va, ce qui peut arriver la minute suivante, à l'école buissonnière de la folk et de l’électronique, ces 4 là sont champions. Et même après plus de 10 ans d'existence, ils ne sont pas encore prêts à troquer leur grain contre des costumes d'enfants de chœurs. Et c'est tant mieux.

 

Eric RKTN