JE RECHERCHE
WARP: L'exception culturelle à l'anglaise

WARP: L'exception culturelle à l'anglaise

En 2009, WARP fêtait ses 20 ans, à grands coups de soirées et d’événementiels (concerts, projections de films) aux quatre coins de la planète (Londres, New York, Tokyo, Cité de la musique à Paris), histoire de rappeler que tout avait commencé avec un magasin de musique situé dans un hangar désaffecté de Sheffield, en pleine période post industrialisation… Tirant son nom de cette boutique, le découvreur de talent british, alors épris de house music, allait s’employer à faire respecter son acronyme : Weird And Radical Projects (littéralement, Bizarre Et Radicaux Projets). Un credo choisi par ses créateurs : Rob Mitchell (décédé en 2001 d’un cancer), Rob Gordon et Steve Beckett, alors plongés en pleine vague dance music (house, rave et compagnie).

Mais la force de WARP, depuis ses débuts, c’est de ne pas se cantonner à un genre. Aphex Twin, Squarepusher, Jamie Lidell, Grizzly Bear, Andrew Weatherall, Brian Eno : bien malin celui qui trouvera le fil conducteur musical de cette armada de musiciens. En revanche, le dénominateur commun cousu sur la bannière violette WARP s’appelle au choix exigence, créativité, innovation ; bref tout le contraire de la bouillie sonore s’étalant à longueurs (d’ondes) de temps sur les FM décérébrantes officiant à peu près dans le monde entier. Fermez le ban.

 

La claque PVT, le succès de Jamie Lidell, les projets à venir.

Avec le temps, les choses ont forcément changé, le label s’adaptant à son époque: délocalisation à Londres dans les années 90, création d’une boutique en ligne, accent mis sur le packaging pour pallier le manque de ventes dû aux téléchargements, déclinaison en sous labels (Gift Records, Lex Records, Arcola), création d’un branche WARP Films (une soirée ayant eu lieu le 21 janvier à la Machine du Moulin Rouge). Sans pour autant dévier de la ligne de départ : comme dit John Lasseter des studios Pixar : « Mon meilleur business  plan, c’est la qualité ». Les récents succès de Jamie Lidell et Grizzly Bear en étant la meilleure preuve. 

 

Après une année 2010 bien remplie, entre le nouveau !!!, le hip hop jazzy de Flying Lotus et la claque spatio-krautrock PVT, WARP, qui travaille aujourd’hui avec une trentaine de distributeurs indépendants (Discograph, pour la France), attaque 2011 dans la même optique, avec les prochaines sorties de Prefuse 73 (électro hip  hop bancal), Battles (math rock surpuissant), Bibio (ambient malin) ou encore Seefeel (dub shogazé). Enfin côté scène, guettez les prochaines dates de The Hundred In The Hands, PVT, Flying Lotus, !!!  Jamie Lidell, Hudson Mohawke, Squarepusher (seul branleur de manches à quatre cordes qui soit audible), entre autres. Enfin si vous avez oreilles, hein.

 

www.warp.net

 

Reno Vatain