JE RECHERCHE
Produits dérivés : Le pire du merchandising musical

Produits dérivés : Le pire du merchandising musical

Pour payer l’essence du van ou du jet, les musiciens s'assument désormais comme produits et lancent leurs propres articles dérivés, d'autant plus collector s'ils sombrent dans le mauvais goût - assumé ou pas. En cette période de soldes, Green Room Session a erré dans les rayons pour en sortir les têtes de gondoles les plus insolites de l'histoire de la musique

 

Rayon boucherie

Les musiciens suent parfois sang et eau pour l’amour de l’art. On ne trouvera pas meilleure incarnation de cette expression que dans ce vinyle collector du projet collaboratif “Heady Fwends” lancé par le très allumé Wayne Coyne des Flaming Lips. Les musiciens participants ont versé de leur sang pour ce bel objet à conserver au frigo. Ou à mettre entre les mains d'un Frankenstein qui se retrouverait pour 2500 dollars pièce avec les ADN combinés de Ke$ha, Erykah Badu, Nick Cave, Chris Martin et pourrait donner naissance à un impressionnant monstre musical.

 

 

Rayon salle de bain

C’est le rayon des horreurs, celui où les popstars veulent s'introduire dans vos chaussettes sales et l’eau trouble de votre bain. On retiendra donc Justin Bieber avec sa tête de bébé Cadum géante imprimée sur un rideau de douche, nous assurant une crise de Psychose.

Mais Britney Spears sort aussi du lot avec son sac pour le linge sale brodées en l’honneur de son tube Toxic.

 

 

Rayon sauces

Depuis Elvis Presley avec sa Burning Love Hotsauce, les musiciens veulent mettent leur grain de sel dans nos plats.

La dernière en date est Kelis, qu’on connaît surtout grâce à son Milkshake. Pour elle qui récemment déclarait qu'elle était  une sauceuse” et qu’elle profitait de son break musical pour devenir chef, on aurait envie d’organiser un concours culinaire (mais qui regarderait ça ? Franchement..) où Kelis affronterait l'autre Britannique Richard Hawley avec sa sauce gravy pour accompagner les fish & chips. Ou mieux encore, Marky Ramone avec sa sauce pour pâtes vantée dans un spot publicitaire bien relevé. 

 

Rayons herbes aromatiques

Nathan du groupe Wavves aime le surf et l’herbe, et il est l'équivalent d'un homme sandwich pour le mouvement « Legalize » : dans ses paroles, sur ses t-shirts, sur Twitter... mais rien n’est plus équivoque que cette petite boîte qui gardera vos feuilles aromatiques à l’abri de l’humidité.

 

Rayon céréales et pompes funèbres.

Les vétérans du groupe Kiss vous offrent leur baiser de la mort avec ces céréales croquantes qui vous mènent tout droit au cimetière. Prévoyants, ils ont aussi en stock un cercueil waterproof à 4000 dollars qui peut également servir de glacière en attendant votre dernière heure. Le défunt guitariste de Pantera Dimebag Darrell a d'ailleurs été enterré dans l’un d'eux.


Rayon chaussons

Les punks de Misfits ne sont pas franchement connus pour être des pantouflards mais ces chaussons sont au poil pour apporter à tous un peu de douceur aux petons entre deux concerts en godillots de sûreté cloutés.

 

Rayon X

Si les écossais de Franz Ferdinand séduisent leurs groupies grâce à leur frange peignée, leurs fans peuvent bien emballer dans un slip kangourou. On suppose que le succès est assuré ou remboursé puisque, sur les stands de merchandising, ils étaient placés à côté de préservatifs assortis avec inscrite leur fameuse question Do You Want To ?

Rayon pâtisserie

Rammstein ont eu une idée pas tarte en créant leur propre flambeur pour caraméliser une crème brûlée, faire fondre du fromage et plus encore...

 

Rayon mercerie

Les déjà légendaires White Stripes étaient un groupe à l'image et donc au packaging très travaillé. Ils n’ont pas déçu leurs fans en les abreuvant d'objets collectors vintage (un stylophone, des tourne-disques). Et maintenant que leur histoire pas cousue de fil blanc est terminée, il nous reste quelques vestiges de leur passage sur la terre garage-rock, comme ce kit de couture qui fait écho à leur génial single The Hardest Button To Button.

 

Rayon soldes et périmés

C’est à croire que pierre qui roule, n’amasse pas mousse puisque, hé oui, c'est bien Bil Wyman des Rolling Stones que vous voyez avec son propre détecteur de métaux sur cette photo.  

Enfin, David Bowie à l’époque de Ziggy Stardust a lancé un produit dérivé qui sentait un peu le sapin : un désodorisant pour voiture que s’arrachent pourtant les collectionneurs.

 Charline