JE RECHERCHE

Hifiklub: "How to make friends"

Singulier, entêtant et nerveux... Mais comment font-ils? Attention, confusion : "How to make friends", c’est aussi le titre de l’album d’FM Belfast. Et pourtant, question contenu, rien à voir. Quand leurs confrères Islandais tricotent des comptines electro pop qui ne devraient pas passer l’hiver, Hifiklub choisit de se faire des amis pour la nuit. Et des compagnons de sessions, bluffés par leur culot, Hifiklub n’en manque pas : Lee Ranaldo (guitariste de Sonic Youth), Andrew WK et Don Fleming (Dinosaur Jr, Richard Hell, Sonic Youth again) se sont relayés à la production d’un disque garanti 100% VIP de luxe.

Des guests improbables

Côté pile donc, des tubes sexy survitaminés ("Over" et sa guitare flirtant avec le heavy, la très happy people "Wish Witch") pour remuer les hanches. Normal, pour un disque enregistré dans une ancienne boîte de nuit. Côté face, du rock à paillettes qui fait mal. L’énorme tube en ouverture "Bastard of the year" - basse groovy, refrain à angles droit - donne le ton . Au rayon influences digérées, la patte Ranaldo laisse des traces de griffe sur "Lonesome gun" et sur "Devil Knows", où les aiguilles flirtent avec le rouge (à lèvres). Sans oublier "Brooklyn" et son solo de saxo digne des Stooges.

Retiens la nuit

Disons qu’Hifiklub, c’est une façon d’habiller la nuit : classe, légèrement excentrique à même de créer l’engouement, parce qu'un featuring de Lio, ça n’est pas donné à tout le monde ("What if"). Mais c’est aussi l’habiter, comme sur "Hey oh" et ses fantômes nocturnes, ceux qui hantent les oreilles pour longtemps, ou la languissante "Tick Tock" et son crescendo au poil. Au final, un disque de nuit sans gueule de bois, qui donne plein d'espoir pour le rock français, avec la brumeuse "Catfish" qui semble apercevoir l’aube. Un disque qui sonne comme le parfait mode d'emploi pour se faire des amis, des vrais.

Hifiklub // How to make friends // Le Son du Maquis

http://www.myspace.com/hifiklub

R.V