JE RECHERCHE
Marklion : A découvrir aux Trans'

Marklion : A découvrir aux Trans'

 

Attention à ne pas refaire l’histoire. Aujourd’hui, les kids ne jurent que par Justice. Et un peu par Daft Punk, déjà dinosaures pour les moins de 20 ans. Alors au moment d’écouter You, premier EP de Marklion, il convient de remettre les claviers à leur place : Vincent Thérion, dont c’est le projet solo, envoie du beat à la sauce French Touch depuis plus de dix ans, au sein de DAT Politics. Autrement dit, si quelqu’un a influencé l’autre, ça n’est pas dans le sens que l’on croit. Cette mise point faite, appuyons sur play.

Maklion marque des points  

Pour faire court, You et ses quatre titres, c’est du space opera au format club. Pour faire long, une grosse claque intersidérale mixant sans vergogne et avec une énergie au moins nucléaire, acid house, big beat, influences pop et clins d’œil aux anciens (Depeche Mode, sur You, Fire). Acmé d’un EP mené tambour (numérique) battant, You, And Your Dirty Boots déchire la stratosphère au décollage, avant d’atterrir sur le dancefloor : enfilez vos (dirty) moon boots, la lutte contre la gravité s’annonce difficile. Même topo avec You, White Monster, piétinant les Chemical Brothers avec l’aisance de ceux qui savent faire danser la foule ; ce truc en veut à votre sueur.

 Un  peu moins rentre-dedans, You, Flying Baby navigue aux frontières du dancefloor et de l’after. Plus ludique, moins baston, Marklion relève joliment les compteurs, à la sortie d’un EP qui aura mis tout le monde à genoux. La crise ? Quelle crise ? Enjoy. And Have fun.

Reno Vatain

(En concert, le 10 décembre aux Transmusicales de Rennes, sur la scène Green Room)

Marklion / / "You, EP" / / Upcode records

http://www.myspace.com/marklionmusic