JE RECHERCHE
Oh La La !: Pop décomplexée

Oh La La !: Pop décomplexée

Textes sexe et electro pop décomplexée, le premier album d’Oh La La! va déniaiser la variété française. Ex chanteuse d'AS Dragon, Natasha serait-elle une rebelle qui veut sa revanche?

 

Natacha Lejeune avait disparu après le split d’AS Dragon, dernière tentative un peu convaincante de faire du rock en France dans la lignée de Ronnie Bird plutôt que dans celle de Noir Désir. Mais l’animal est coriace et quiconque a eu la chance de la voir une fois sur scène sait que ses ongles sont des griffes, sa gorge un lance-flamme et que Natacha n’attendrait pas l’apocalypse pour surgir à nouveau de sa cage. Nouveau groupe, Oh La La !, nouveau complice, Benjamin de The Shoes, Natacha prend avec ce premier album éponyme le virage de l’electro rock, pied au plancher. Les pleurnicheuses folk qui gratouillent leurs guitares sèches comme on tricote des pulls pour les pauvres peuvent désormais raser les murs, le fauve est lâché et entend bien gifler l’auditeur là où ça le démange : entre ses cuisses.

Chargée à bloc (Carmen) Natacha part en chasse (Rendez vous avec un salaud), règle ses comptes avec deux trois tocards (Goodbye Superman), lève un bel androgyne dans les toilettes d’un cinéma (Nu dans son jean, hommage au Lola des Kinks) avant de se terminer par une séance bien hardcore en compagnie de Katerine (Un poing c’est tout). Bref, Natacha parle ssexe de manière crue et ça lui va bien. Musicalement l’album va à l’essentiel : des chansons electro pop qui font mouche et retrouvent la classe primitive des premiers albums des Rita Mitsouko. On regrettera cependant une ou deux incartades anglophones qui alourdissent un album qui vole déjà de ses propres ailes. Malgré cela, Natasha est bien partie pour remplacer le viagra en France.

Clovis Goux

http://www.myspace.com/natashaband

Oh La La // Premier album prévu pour janvier 2011 chez PIAS