JE RECHERCHE
Liars : Un sixième album qui ne ment pas

Liars : Un sixième album qui ne ment pas

Le nom imprononçable de leur nouveau disque – « WIXIW » - aurait pu laisser penser que la bande à Angus Andrew allait s’embarquer une fois de plus dans l’élitisme inaccessible une fois passé les portes du périphérique. Une seule écoute parvient à dissiper tous les doutes, Liars est enfin prêt à stopper le poker menteur.

wixiw album coverNon pas que les cinq premiers albums puissent être taxés d’opportunisme. Le brulot de 2006, « Drums not Dead », est un modèle du genre, à la fois aventureux et anti-commercial; l’un de ces rares disques que les historiens regarderont avec respect en révisant le cours des années 2000. En vérité l’histoire des new-yorkais est bien plus complexe qu’il n’y paraît et leur discographie ressemble davantage à un train fantôme qu’à une locomotive gavée de disques à refourguer aux auditeurs lambda. Et pour tout dire, Liars ressemblait jusque là à ces groupes qu’on n’écoute que d’une oreille entre initiés sans être pour autant capable de se taper leurs disques de bout en bout.

« WIXIW » est donc une mini révolution. Une sortie des sentiers battus où Angus et ses deux compères font le pari de l’électronique pour donner à leur musique de nouvelles couleurs ; une sorte d’orientation futuriste et apaisée qui sonne aussi sec qu’un coup de trique avec des chansons certes droites comme la justice mais surtout mélodiques de bout en bout. Une grande première pour les Liars. Produit par le boss du label Mute Daniel Miller, cet album à paraître le 4 juin ose le sample électronique, les incursions au pays des ordinateurs et le tout sonne diablement bien, comme en atteste le premier « single » - faut pas non plus croire que le morceau passera sur NRJ – nommé No.1 against the rush. Toujours aussi angoissant, Liars réussit donc l’exploit de rester l’un de ces rares groupes capables de vous donner une syncope tout en réussissant une mutation qui convaincra certainement les plus réticents. C’est ce qu’on appelle une belle reconversion pour ces rockeurs ayant troqué la pose indie contre la sincérité accessible au plus grand nombre. Les Américains seront à Paris le 7 juin pour un concert au Nouveau Casino ; l’occasion peut-être de transformer ces mythomanes en… pyromanes ?

Liars // WIXIW // Mute (Naïve)
http://liarsliarsliars.com/