JE RECHERCHE
Twin Shadow: Forget

Twin Shadow: Forget

Quiconque a déjà eu la chance de voyager en Floride retrouvera à l’écoute du premier album de Twin Shadow ce sentiment étrange qui vous saisi lorsque vous déambulez sur Miami Beach : une certaine mélancolie tropicale bercée par les flots, la langueur moite ambiante et la contemplation des palaces endormis le long de la plage. Né en république dominicaine, Georges Lewis Jr (aka Twin Shadow) vit aujourd’hui à New York mais c’est à Venice, une petite ville de la côté ouest de la Floride, qu’il a grandi durant les années 80 avant de bourlinguer en Europe et aux Etats-Unis. Avec Forget, George Lewis Jr part à la recherche de son temps perdu, de ses souvenirs d’enfance crystalisés par les mélopées eighties qui passaient à la radio ou sur MTV.  Au jeu des références et des gimmicks qui pourrissent la majorité de groupes revivalistes d’aujourd’hui, Twin Shadow préfère l’évocation à la parodie.

Produit en partie par Chris Taylor de Grizzly Bear, l’album glorifie les synthétiseurs comme autant de time capsules à destination d’un monde perdu. Délicat sans être mièvre, Forget vise avant tout l’expression de la réminiscence, et sa sincérité l’emporte sur toute tentative de lui jeter à la face une quelconque filiation. A mi-parcours d’un album auquel on peut reprocher une certaine monotonie (qui fait aussi partie de ses charmes engourdis), George interroge, sur Tether Beat titre phare, un fantôme du passé : « Does your heart still beat ? ». La question peut également se poser pour l’auditeur dubitatif.

Twin Shadow // Forget // 4AD (Beggars)

http://www.myspace.com/thetwinshadow