JE RECHERCHE
Debonton: 2nd Grab Bag

Debonton: 2nd Grab Bag

Ceux qui n’aiment pas les compiles ne savent pas ce qu’ils ratent ; en passant à l’international DeBonton vous paye un vol de nuit au-dessus de la mappemonde. Canada, Russie, Norvège… le label qui pose à poil dans tout Paris veut nous faire comprendre que la neige ne l’arrêtera pas. Comme son nom l’indique le Grab Bag se présente comme un panier garni où l’on vous invite à piocher. Et le buffet est large : si le piano de Second Date pourrait accueillir Gloria Gaynor sur ses genoux, le clavier de Sydney Valette lui ne joue que sur la gamme Azerty. Oubliez le revival 80s avec synthétiseurs portés comme des pin’s, oubliez les DJ qui ont retrouvé une caisse de 45tours italodisco et eurodance par hasard. Ce qui arrive à maturité aujourd’hui pioche dans les interstices, les sous-genres, les honteux. Le frenchy Wagner pourrait composer un générique de jeu vidéo et la belle Rikslyd de la muzac pour les jardineries. Vous pouvez rire, c’est même encouragé. N’empêche : c’était quand la dernière fois que ces registres-là vous ont surpris ?

 

Deux Boutons.

 

Impossible de ne pas évoquer Gobble Gobble. En ouverture de ce second Grab Bag, en bande son de la vidéo du teaser, catchy dès la première écoute avec des paroles naïves et l’orchestration d’un carambolage visionné sur youtube. Hypercompressé et pourtant guidé par une guitare en arpège, son Lawn Knives se taille un jardin à la française dans la pop 2D. Il faut des passeurs, des messagers. On a compris après Air que la pop la plus noble pouvait se jouer sur les instruments les plus kitch. DeBonton est en train de s’imposer en client de messagerie, une connexion entre deux terminaux : celui de la musique électronique hier et celui de l’indé de demain qui se fiche des références techniques. Prétentieux ? Même pas. Quand on se trimballe seins nus dans la fontaine place de la Concorde, on n’a pas de prétentions monsieur. Rien que des arguments.

 

Hilaire Picault

Compilation DeBonton // "2nd Grab Bag" // DeBonton

http://www.debonton.fr/