JE RECHERCHE
Free Energy: Stuck On Nothing

Free Energy: Stuck On Nothing

Ces dernières années, peu de labels nous auront autant dépenser d'énergie que DFA. On danse encore jusqu'à vider nos batteries sur les récents albums de LCD Soundsystem et d'Holy Ghost, toujours sous influence disco, et déjà James Murphy a trouvé un nouveau filon. Ses nouveaux protégés ont  la crinière rebelle et viennent de Philadelphie, carburent à lapower pop électrisée au glam rock et provoquent une décharge de bonne humeur un peu naïve qui rappelle fortement le punk californien. Leur talent insolent n'a pas échappé non plus au bassiste des désopilants Blink 182, qui en a dit déjà beaucoup de bien dans le magazine Spin. Heureusement, c'est James Murphy qui a été le premier à mettre le doigt sur eux, produisant leur premier album Stuck On Nothing qui sortira donc cette année. Sur la pochette du disque on voit un chewing-gum gluant collé à une All Stars car effectivement,  Free Energy mise sur un rock qui accroche, quitte à user un peu des clichés. 

Pour qui sonne le... glam!

Précédé par un buzz du feu de dieu, tout cela n'empêche pas à des titres comme "Bang Pop" de se loger dans le crâne sans jamais trouver la porte de sortie. Assumant l'influence punk de Thin Lizzy et du glam de T. Rex, le leader Paul Sprangers ajoute qu'il admire Roxy Music et les Black Eyes Peas "pourvu qu'ils aient un bon hook". Et de hooks, presque chaque titre de son album en possède des puissants. Son choix au moment du split de son groupe indé, les Hockey Nights, de revenir à un son plus brut tout en insistant sur l'importance des mélodies aura donc payé. On leur gardera donc une place sur la BO de nos nuits d'été, aux côtés des aussi purement rock et exaltants Surfer Blood. Il ne reste qu'à espérer que Free Energy  soit aussi renouvelable.

Free Energy // "Stuck on nothing" // DFA

http://www.myspace.com/freeenergymusic

Charline Lecarpentier