Greenroom

Le palmarès #11 : Tom Petty, les conservateurs anglais et le malaise Grégoire

Petit tour d’horizon des grandes nouvelles de la semaine qui alimenteront, un jour ou l’autre, la petite histoire de la musique. Un beau palmarès.

Le départ de la semaine : Tom Petty

Dans sa 67ème année, le cœur fatigué de l’immense Tom Petty s’est arrêté de battre lundi dernier, à Malibu, en Californie. En solo ou en groupe, le Floridien laisse derrière lui une discographie longue de vingt albums. En quarante ans de carrière, il a vendu plus de 80 millions d’albums.

Le rappeur de type limite psychopathique de la semaine : Rohff

Vendredi dernier, Rohff comparaissait au tribunal correctionnel de Paris pour des faits de « violences aggravées ». En avril 2014, le rappeur avait passé à tabac, en compagnie d’une demi-douzaine d’individus, deux vendeurs d’une boutique Ünkut, la marque de vêtements détenue par Booba, son ennemi, avant d’être confondu par les images des caméras de surveillance. Le procureur a réclamé quatre ans d’emprisonnement envers l’ancien membre de la Mafia K’1 Fry, rappelant qu’une des victime a été « laissée quasiment pour morte », après avoir été mise au sol et rouée de coups. « Dans la colère, je me suis emporté. Sur le moment, je n’ai pas fait attention, » explique le rappeur. « Je n’en suis pas fier du tout. » En juin 2016, lors d’une première audience, un expert psychiatrique ayant examiné Rohff avait conclu que l’homme souffrait d’un « fonctionnement de personnalité narcissique, dans un contexte mégalomaniaque à structuration nettement paranoïaque », ainsi que d’un « trouble de personnalité mixte, paranoïaque et de type limite psychopathique ». Le délibéré sera rendu le 27 octobre.

La sucrerie de la semaine : Little Dragon

Quand les Suédois de Little Dragon invitent Faith Evans sur un titre produit par Raphael Saadiq, on s’assoit, on clique sur play et on s’oublie pendant quatre minutes.

Les artistes sans conservateurs de la semaine : Calvin Harris et Florence + the Machine

Mercredi dernier, le parti conservateur anglais a décidé d’ambiancer sa conférence annuelle aux sons de « This is what you came for » de Calvin Harris, et de « You got the love » de Florence + the Machine. Une initiative qui n’a pas du tout plu à la chanteuse anglaise et au DJ écossais, qui n’avaient pas été prévenus. Et pour cause : les deux artistes ont assuré, via Twitter, que si cela avait été le cas, ils auraient refusé. « Je n’ai pas validé que la conférence du parti conservateur joue ma chanson, a gazouillé Calvin Harris. Je ne soutiens ni n’accepte que l’on passe des chansons joyeuses lors d’un événement aussi triste. » Theresa May n’a pas RT.

Le retour aux sources de la semaine : Gucci Mane

Une armée de petites pépées twerkant dévêtues dans une maison enfumée : après ses escapades avec Selena Gomez ou la téléréalité, Gucci Mane revient aux fondamentaux. Et c’est comme ça qu’on l’aime.

Le malaise de la semaine : Grégoire

La vidéo a été mise en ligne par la SNCF dans l’indifférence générale, le 28 août dernier. Mais c’est cette semaine, que la bombe à retardement a explosé, faisant rapidement le tour des réseaux sociaux. Le film publicitaire, destiné à vanter l’atmosphère chatoyante qui s’empare des grandes gares françaises lorsqu’un visiteur pose ses doigts sur un des pianos mis à disposition, met en scène Grégoire reprenant « Don’t look back in anger », le tube d’Oasis. L’homme que la France avait perdu de vue depuis quelques années massacre l’œuvre des frangins Gallagher, la faute à un accent mal maitrisé, et à une voix qui chevrote à toute berzingue. Résultat : 64 pouces levés, plus de 2000 baissés, et un bad buzz instantané pour la Société nationale des chemins de fer français. Liam Gallagher n’avait déjà que très peu goûté la qualité de la reprise du même morceau par la Garde républicaine en juin dernier, espérons pour lui qu’il ne tombe pas sur cette version au moment de la sortie de son premier album solo.

Le jazzman de la semaine : Kamasi Washington

Harmony of Difference, le nouvel EP de Kamasi Washington, est conçu pour vous faire traverser l’automne le plus agréablement possible.

Les informations (pas si) dispensables de la semaine

Suite à la fusillade de Las Vegas, Lady Gaga a organisé une séance de méditation via Instagram. Shakira serait sur le point de quitter Gérard Piqué. Christina Milian assure ne pas avoir trompé M. Pokora avec le petit ami d’une candidate de Les Marseillais contre le reste du monde. Maître Gims a sa statue au musée Grévin. Marylin Manson annule la suite de sa tournée américaine, après qu’une partie du décor lui soit tombée dessus lors d’un concert à New York. Vous n’êtes pas à l’abri d’une reformation des Pussycat Dolls. Amel Bent et Soprano feront partie du prochain jury de The Voice Kids. Priscilla Presley publiera en fin d’année un livre pour enfants rendant hommage à son père, « une ode chaleureuse aux liens qu’entretiennent les enfants avec les adultes qui les aiment et les chérissent ». Eminem aurait terminé son prochain album. Enfin, une rue Line Renaud a été inaugurée à Las Vegas. Il était temps.